La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    51 988,03
    +112,33 (+0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3842
    +0,0058 (+0,42 %)
     

Covid-19 : comment la Chine, la Russie, l'Europe et les États-Unis pratiquent-ils la diplomatie vaccinale ?

franceinfo
·1 min de lecture

Alors que la vaccination contre le Covid-19 avance à tâtons, plusieurs pays ont décidé d'utiliser le vaccin comme un outil diplomatique, d'en faire un outil de "soft power", un outil d'influence, en particulier auprès des régions les plus démunies de la planète, notamment en Afrique et en Amérique du Sud. Mais les grands producteurs de vaccins, la Chine, la Russie, l'Europe, les États-Unis n'ont pas tous la même stratégie sur le sujet, ce qui donne une grande partie d'échecs au niveau mondial. Cette semaine, nous vous emmenons à Pékin, à Moscou, à Bruxelles et à New York.

La Chine est le pays par excellence qui a décidé d'utiliser cette diplomatie du vaccin. La Chine possède déjà deux vaccins exploitables. Et comme la situation épidémique est à peu près contrôlée à l'intérieur du pays, il n'y a pas d'urgence à vacciner en priorité la population chinoise, donc priorité à l'exportation. Une image résume assez bien la situation, c'est celle de l'ancienne légende du football brésilien Pelé, en train de se faire vacciner. Un cliché qui a rapidement fait le tour des médias locaux, alors que l'ancien champion du monde s'est fait vacciner à l'aide d'un produit chinois, au plus grand bonheur de la propagande communiste.

Depuis le début de la crise sanitaire, la Chine a exporté ses vaccins à plus de 20 pays et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, puisqu'elle a déjà promis l'envoi de 500 millions de doses à plus de 45 États. Pékin essaie de redorer son blason alors que son (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi