Marchés français ouverture 4 h 24 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 218,71
    +193,25 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1640
    +0,0022 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    25 736,54
    +326,79 (+1,29 %)
     
  • BTC-EUR

    53 071,77
    -729,86 (-1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,21
    -7,43 (-0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

Covid-19 : le chiffre d'affaires des restaurants en chute libre

·1 min de lecture

Par rapport à 2019, ce chiffre d'affaires a chuté de près de moitié, en raison notamment d'une fréquentation à la baisse également.

L'impact du Covid-19 sur le secteur de la restauration commerciale reste considérable. La restauration commerciale "hors domicile" inclut la restauration avec service à table (cafés, bars, brasseries, cafétérias), la restauration rapide (fastfoods, ventes à emporter/livrées, sandwicheries, boulangeries, traiteurs), la restauration dans les transports et lieux de loisirs (musées), les entreprises et les distributeurs automatiques. Son chiffres d'affaires a été quasiment divisé par deux sur les sept premiers mois de l'année, comparé à 2019, selon une étude de NPD Group.

De janvier à juillet, par rapport à l'activité d'avant-Covid 19, le chiffre d'affaires a reculé de 45% et la fréquentation de 39%, indique le spécialiste des études de marché dans un point sur l'activité d'un secteur qui en 2019, représentait 57 milliards d'euros en France. C'est la restauration à table qui a le plus souffert: avec "cinq mois de fermeture dus au Covid-19 : elle a perdu les deux tiers de son chiffre d'affaires, soit -68%" à fin juillet, contre "-17% pour la restauration rapide", dit à l'AFP Maria Bertoch, experte du secteur pour NPD Group. 

>> A lire aussi - Le restaurant obligé de fermer faute de personnel

La restauration rapide -en particulier les fast‑foods spécialisés dans le burger, les boulangeries et les pizzas livrées- a pu, elle, limiter ses pertes "en misant notamment sur la vente à emporter et la livraison", tandis que "des chaînes ont continué à ouvrir des points de vente malgré la crise". (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

L'Etat veut former plus d'un million de chômeurs en 2022
SOS Médecins en grève pour 24 heures à partir de ce lundi
Covid-19 : une facture comprise entre 170 et 200 milliards d'euros pour la France
Ce pays prétend n'avoir aucun cas de Covid-19
Il vaut mieux avoir été vacciné que contaminé par le Covid-19, révèle une étude

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles