La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 701,36
    +371,00 (+1,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Covid-19 : "Mon bras ne tremblera pas s'il faut décider l'obligation" du port du masque, assure François Braun

PIXABAY

François Braun a lancé dimanche sur BFM-TV un "appel solennel à la vaccination" contre le Covid-19, reconnaissant que la campagne actuelle "ne fonctionne pas", et conseillé fortement le port du masque, sans plaider pour le moment pour son obligation. Reprenant les termes de la Première ministre Elisabeth Borne, le ministre de la Santé a fait cet "appel solennel" pour inciter les plus fragiles à se faire vacciner face à une neuvième vague de Covid-19.

"Les personnes cibles sont les mêmes pour la grippe et le Covid", a-t-il rappelé. "Le rythme s'est un peu accéléré depuis une semaine": parmi les plus de 80 ans, environ 20% ont reçu une quatrième dose, 35-40% pour les 60-80 ans, "c'est largement insuffisant", a-t-il estimé. Hormis la vaccination, il persiste à "conseiller très fortement le port du masque". Le ministre, qui n'en portait pas sur le plateau – car "nous ne sommes pas dans un lieu clos en promiscuité" – a rappelé qu'il n'était "pas favorable à la coercition". Mais si les chiffres continuent d'augmenter et s'il faut décider d'une obligation, "mon bras ne tremblera pas", a-t-il assuré.

"Je suis la situation au jour le jour et les décisions suivront l'évolution de la situation", a dit M. Braun. Quels critères pourraient décider le gouvernement à prendre une telle mesure ? "La saturation des hôpitaux ou l'évolution de l'épidémie de grippe", a répondu le ministre de la Santé. La France fait en effet face à une "triple épidémie", avec la circulation simultanée du Covid, de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une "chasse aux sorcières" au sein du service de com' du Gouvernement ?
Comment faire baisser sa consommation énergétique ? Des fraudes alimentaires qui se multiplient... le flash éco du jour
Déserts médicaux : à 85 ans, il doit parcourir 80 km pour voir un médecin
Electricité : pourquoi un grand nombre de Français ne subiront pas de coupures cet hiver
Un club de rugby a trop de sponsors sur son maillot, il prend une décision radicale