La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    29 963,28
    -2 047,62 (-6,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Covid-19: la baisse se poursuit en réanimation

·2 min de lecture

Le nombre de personnes infectées par le covid-19 en soins critiques est passé sous la barre des 4.000, alors que la campagne de vaccination s'accélère.

Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation a continué à baisser jeudi, alors que le gouvernement a décidé d'avancer de deux semaines, au 31 mai, l'ouverture de la vaccination à tous les adultes.

Le nombre de personnes en soins critiques, qui était repassé mercredi sous la barre des 4.000, est tombé à 3.769, avec 202 nouvelles admissions au cours des dernières 24 heures, selon Santé publique France.

Changement de technique de calcul

Ce chiffre s'était maintenu aux alentours de 5.900 à 6.000 lors de la deuxième quinzaine d'avril, soit le pic de la troisième vague, avant de redescendre nettement depuis début mai. Le nombre total de malades du Covid-19 hospitalisés est de 20.750, avec 709 nouvelles admissions. Le nombre de nouveaux décès à l'hôpital s'élève à 137, portant le total à 108.343 personnes depuis mars 2020, au début de l'épidémie. Le nombre de cas de contamination est de 15.415 jeudi, avec un taux de positivité des tests en baisse à 4%, contre 4,5% la veille.

Mais cette baisse est liée à un changement technique de calcul dans la base de données des contaminations, baptisée SI-DEP. Cette nouvelle technique de calcul, qui a permis d'éliminer des doublons dans le recensement des cas, a fait baisser d'environ 10% le taux d'incidence (nombre de cas sur 7 jours pour 100.000 habitants) et diminué le taux de positivité des tests de 8%, tandis que le nombre total de cas confirmés s'est réduit de 6%, a précisé SpF.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles