La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 469,62
    -1 704,82 (-5,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Covid-19 : ambulanciers, kiné et aides-soignants peuvent désormais vacciner

·1 min de lecture

Les kinésithérapeutes, aides-soignants, puéricultrices, ambulanciers et titulaires d'une formation de secourisme de niveau 2 peuvent désormais participer à la campagne de vaccination. 500.000 nouveaux vaccinateurs viennent ainsi renforcer les rangs afin d'atteindre les objectifs fixés par le gouvernement.

Des professionnels supplémentaires sont sur le pont pour accélérer la vaccination contre le Covid-19. Alors que 18 millions de Français ont reçu leur première dose, de plus en plus de vaccinateurs sont mobilisés afin d'atteindre l'objectif du gouvernement de 20 millions de primo-injections à la mi-mai et les 30 millions à la mi-juin. Les kinésithérapeutes, aides-soignants, puéricultrices, ambulanciers et même les titulaires d'une formation de secourisme de niveau 2 peuvent désormais participer. Sur la touche depuis le début de la campagne, ils réclamaient d'y être intégrés depuis plusieurs semaines. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 13 mai

"On va au combat pour sortir de l'impasse"

"Les kinésithérapeutes ont quand même d'assez bonnes connaissances anatomiques. On n'est pas infirmier, on ne le sera jamais, ce n'est pas notre cœur de métier. Mais pour autant, on se retrousse tous les manches et on va au combat pour sortir de cette impasse", explique Sébastien Guérard président de la fédération des kinésithérapeutes, au micro d'Europe 1. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

De nouvelles recrues indispensables avant l'ouverture à tous de la vaccination en juin, se réjouit Florent Vallée, directeur adjoint des opérations de la Croix-Rouge, qui gère plusieurs centres de vaccination en France. "Il faut aussi prendre en compte que juillet et août sont traditionnellement des mois de vacances. Donc on a des profe...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :