Marchés français ouverture 3 h 24 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 916,68
    +32,55 (+0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1926
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 663,13
    +353,37 (+1,25 %)
     
  • BTC-EUR

    28 388,05
    +553,17 (+1,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    810,69
    +16,37 (+2,06 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Covid-19 : les Américains vaccinés n'ont plus besoin de porter le masque

·3 min de lecture

Les Américains vaccinés peuvent désormais participer sans risque "à des activités en intérieur et en extérieur, petites ou importantes, sans porter de masque ni respecter la distanciation physique", a annoncé l'agence fédérale de santé publique jeudi. L'obligation de sortir masqué demeure dans les transports publics.

C'est un "grand jour", selon Joe Biden. Les Américains vaccinés contre le Covid-19 peuvent dire adieu à l'un des symboles de la pandémie : pour eux, les autorités sanitaires ont levé jeudi 13 mai leur recommandation du port du masque.

"Si vous êtes complètement vacciné, vous n'avez plus besoin de porter un masque !", s'est réjoui le président américain depuis les jardins de la Maison Blanche. "Je pense que c'est une étape importante, un grand jour", a-t-il ajouté, appelant tous les Américains n'étant pas encore vaccinés à le faire sans tarder.

Actuellement, environ 35 % de la population américaine, soit plus de 117 millions de personnes, sont entièrement vaccinées, c'est-à-dire qu'elles ont reçu soit la dose unique du vaccin de Johnson & Johnson, soit les deux doses des vaccins de Moderna ou de Pfizer/BioNTech.

Elles peuvent désormais participer sans risque "à des activités en intérieur et en extérieur, petites ou importantes, sans porter de masque ni respecter la distanciation physique", a annoncé Rochelle Walensky, directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique. "Nous avons tous longtemps attendu ce moment où nous pourrions retrouver un semblant de normalité", s'est-elle félicitée, sans triomphalisme au regard des plus de 580 000 morts du virus dans le pays.

Faible risque d'infection et de contagion

Seule exception : les autorités sanitaires recommandent toujours aux personnes vaccinées de continuer à porter un masque dans les transports (avions, bus, trains...) ainsi que dans les aéroports et les gares.

Les autorités sanitaires ont souligné avoir appuyé leur décision sur les dernières données scientifiques : les vaccins sont non seulement efficaces contre les cas symptomatiques, contre la possibilité même d'être infecté, mais aussi contre les variants en circulation, a expliqué Rochelle Walensky. Elle a aussi souligné le fait que les rares personnes tombant malades bien que vaccinées restaient malgré tout peu contagieuses.

Autre facteur ayant joué en faveur de ce changement : le nombre de cas de Covid-19 a fortement baissé dans le pays. La moyenne des infections quotidiennes sur sept jours est tombée à environ 36 000 cas et la courbe des décès quotidiens est au plus bas depuis début avril 2020.

"Si vous développez des symptômes, vous devez remettre votre masque et vous faire tester immédiatement", a toutefois précisé Rochelle Walensky. Elle a également averti que si la situation sanitaire empirait, ces recommandations pourraient être amendées.

Mais les experts pensent que ce scénario ne devrait plus se produire grâce à la campagne de vaccination menée tambour battant. Plus de 250 000 injections ont été réalisées en 114 jours depuis le début du mandat de Joe Biden, a souligné ce dernier. Et jeudi, les adolescents américains entre 12 et 15 ans ont également pu commencer à se faire vacciner avec le vaccin de Pfizer/BioNTech.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles