La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 456,29
    +126,28 (+0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3313
    -0,0044 (-0,33 %)
     

Covid-19 : "Il y avait 33 clusters en prison au 15 octobre" contre "trois en juin", s’inquiète la nouvelle Contrôleuse générale des prisons

franceinfo
·1 min de lecture

"Il y avait 33 clusters en prison au 15 octobre" contre "trois en juin", s’est inquiétée la nouvelle contrôleuse générale des lieux de privation de liberté, Dominique Simonnot, vendredi 23 octobre sur franceinfo. "Et c'est dommage parce que l'administration pénitentiaire s’était très bien tirée de la première phase de l’épidémie", de Covid-19 a ajouté l’ancienne chroniqueuse judiciaire du Canard enchaîné. Parallèlement, le nombre de détenus remonte et atteint désormais plus de 62 000 pour 61 000 places selon elle. Face à cette situation, Dominique Simonnot, qui a été nommée en Conseil des ministres le 14 octobre dernier, appelle les juges à "prononcer des aménagements de peines".

franceinfo : Quand le garde des Sceaux vous a appelé pour vous proposer ce poste, comment avez-vous réagi ?

Dominique Simonnot : Je suis littéralement tombée par terre ! Je ne m'y attendais absolument pas. Je n'y avais même pas pensé une seconde. J'ai commencé par dire non. Puis après, j'ai raccroché, j'ai réfléchi et je me suis dit 'après tout, c’est quand même toute ta vie qui défile là, tous les sujets que tu as traités comme journaliste et dans la première partie de ma vie professionnelle, quand j'étais éducatrice dans l'administration pénitentiaire'. Finalement, tout ça se recoupait et je me suis dit : 'c'est un aboutissement pour moi'.

La crise sanitaire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi