La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    52 040,27
    +304,36 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3842
    +0,0058 (+0,42 %)
     

Covid-19 : en Île-de-France, "il faut se préparer à des restrictions dans les semaines à venir", prévient la vice-présidente de la région

franceinfo
·1 min de lecture

"Il faut se préparer à des restrictions dans les semaines à venir", a déclaré samedi 6 mars sur franceinfo Alexandra Dublanche, vice-présidente de la région Île-de-France, chargée notamment du développement économique et de l’attractivité de la région. Tous les départements de l'Île-de-France figurent sur la liste des 23 départements placés sous surveillance renforcée par le gouvernement, des lieux où la circulation du Covid-19 est particulièrement intense.

"Ce que nous voulons, avec Valérie Pécresse, c'est éviter absolument un reconfinement total", a expliqué Alexandra Dublanche. Selon elle, "ce serait la pire des solutions pour les Franciliens". Les discussions en cours "avec le préfet de police, le préfet de région et l'ARS" semblent, pour l'heure, pointer "vers un reconfinement le week-end", a assuré la vice-présidente de la région. Ce serait, là aussi, "une décision très difficile" mais, a-t-elle précisé.

"On soutiendra tout ce qui est justifié par des données sanitaires."

Alexandra Dublanche, vice-présidente de la région Île-de-France

à franceinfo

"Nos commerces ont déjà perdu un tiers de leur chiffre d'affaires en fermant le soir à 18 heures, donc on sait que ce serait terrible et, d'ailleurs, si cela [le confinement le weekend] devait arriver, nous demandons déjà des mesures compensatoires pour les commerces et les restaurateurs car nous sommes très inquiets économiquement." La vice-présidente de la région Île-de-France se prononce déjà pour "laisser les marchés et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi