Marchés français ouverture 4 h 22 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 361,85
    -79,45 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,2121
    -0,0012 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 564,16
    -74,37 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    33 104,71
    -356,33 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    995,68
    -14,93 (-1,48 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Covid : un été "tranquille" si 5.000 cas au 15 juin, selon Arnaud Fontanet

·2 min de lecture

Les Français pourraient passer "un été tranquille" si le nombre des cas du Covid-19 était en dessous de 5.000 au 15 juin, a estimé vendredi Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique.

Les Français pourraient passer "un été tranquille" si le nombre des cas du Covid-19 était en dessous de 5.000 au 15 juin, a estimé vendredi Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique.

"Si on arrivait à descendre au 15 juin en dessous des 5.000 cas, à 200-100 hospitalisations par jour, on basculerait vraiment dans une nouvelle ère de l'épidémie. On serait dans un autre schéma qui nous permettrait de passer un été beaucoup plus tranquille", a-t-il déclaré.

"Tandis que si on reste dans une zone de 10.000-15.000 cas par jour, là, on ne peut pas dire ce qui se passera pendant l'été parce qu'un variant de type indien qui arriverait en territoire français pourrait rendre la situation difficile", a-t-il poursuivi.

"Trop tôt" pour laisser tomber le masque

Le Pr Fontanet a en outre estimé qu'il était "trop tôt" pour laisser tomber le masque même pour les personnes vaccinées car cela encouragerait les autres de faire de même.

"Il faut atteindre les 60% de vaccinés de la population générale, on commencera à entrer dans des zones beaucoup plus confortables", a-t-il dit.

Le nombre de cas de contamination était de 15.415 jeudi, avec 709 nouvelles admissions à l'hôpital.

Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation a continué à baisser jeudi à 3.769, alors que le gouvernement a décidé d'avancer de deux semaines, au 31 mai, l'ouverture de la vaccination à tous les adultes.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi