La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 107,25
    -1 314,33 (-2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Covéa (MMA, MAAF) accuse le PDG de Scor Denis Kessler de manipulation de cours et abus de biens sociaux

·1 min de lecture

Vents contraires pour le patron de Scor, Denis Kessler. Le géant de l'assurance Covéa (marques MMA, MAAF et GMF), premier actionnaire du groupe avec un peu plus de 8% du capital, a déposé à l'encontre du dirigeant une plainte pour manipulation de cours et abus de biens sociaux auprès du parquer national financier, a-t-on appris dans un communiqué. Denis Kessler, emblématique et charismatique PDG de Scor depuis 2002, doit en principe quitter la tête du groupe courant 2022.

Dans le détail, les faits reprochés, qui auraient été commis entre septembre 2018 et janvier 2019, visent d'une part le "rachat massif" par Scor d'environ 4,6 millions de ses propres actions, pour un montant total de 195 millions d'euros "ayant permis de gonfler artificiellement son cours de Bourse et entraîné un surcoût pour Scor de 31 millions d'euros", précise le communiqué. D'autre part, est également visé "l'engagement de près de 16 millions d'euros de frais de conseils pour prétendument contrer une tentative de prise de contrôle de Scor par Covéa alors même que Covéa avait retiré sa proposition par ailleurs amicale dès le 4 septembre 2018", est-il ajouté.

>> A lire aussi - Assurance auto : GMF dévoile ses tarifs 2021

Ironie de cette affaire, Covéa précise avoir déposé plainte "au nom de Scor", alors que les deux groupes sont en guerre depuis plus de deux ans. "Cette initiative de Covéa traduit la fébrilité de Thierry Derez et de Covéa", a réagi mercredi soir Scor dans une déclaration transmise à l’AFP, le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le vaccin AstraZeneca finalement efficace à 76%
Le mystère de la disparition des 18 millions d'euros de la fonderie d’aluminium
Les Etats-Unis prêts à “un taux d’imposition minimum des sociétés dans le monde”
Le blocage du canal de Suez fait décoller le pétrole
Ouïghours : la Chine va sanctionner H&M, qui n’achète plus de coton du Xinjiang !