La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 909,64
    +58,26 (+1,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 198,86
    +27,45 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,09 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1868
    +0,0042 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 903,40
    -1,20 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    10 961,53
    -260,50 (-2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,05
    -1,40 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,78
    -0,86 (-2,12 %)
     
  • DAX

    12 645,75
    +102,69 (+0,82 %)
     
  • FTSE 100

    5 860,28
    +74,63 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,32 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,65 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3038
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Couvre-feu : les secteurs concernés réclament des aides massives

Par Marc Vignaud
·1 min de lecture
Emmanuel Macron à la télévision le 14 octobre 2020.
Emmanuel Macron à la télévision le 14 octobre 2020.

« Il y aura des conséquences économiques », a reconnu Emmanuel Macron en annonçant un couvre-feu de 4 à 6 semaines à 21 heures dans 8 métropoles, dont Paris et Lyon. Les restaurants, notamment, seront très impactés dans ces zones qui englobent quelque 20 millions d'habitants sur un pays qui en compte 67 millions. « Il y en aura qui décideront de fermer », a reconnu Emmanuel Macron, leurs coûts fixes étant trop importants pour supporter une ouverture.

Le président a donc confirmé qu'en plus du chômage partiel pris en charge à 100 % pour l'employeur, ainsi que l'octroi des prêts garantis par l'État, le secteur des hôtels, cafés, restaurants, du sport et de la culture aurait droit au fonds de solidarité renforcé, qui prendra en charge leurs factures (comme le loyer) jusqu'à 10 000 euros ou 60 % de leur perte de chiffres d'affaires pour les entreprises jusqu'à 50 salariés.

Lire aussi Covid-19 : et Macron réinventa la France « métro-boulot-dodo »

Prime de 150 euros

Mais le chef de l'État veut aller plus loin pour les métropoles concernées et l'Ile-de-France. Dès vendredi, il y aura une concertation locale avec tous les métiers concernés, a-t-il expliqué, en promettant « d'améliorer la réponse économique » par des dispositifs supplémentaires, car il ne « veut pas que nos indépendants et nos TPE tombent en faillite à cause de ce couvre-feu ».

Le Premier ministre, Jean Castex, accompagné des ministres de la Santé, Olivier Véran, de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de l'Éc [...] Lire la suite