La bourse ferme dans 8 min
  • CAC 40

    5 516,16
    +20,27 (+0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 480,87
    +13,27 (+0,38 %)
     
  • Dow Jones

    29 434,52
    +171,04 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1818
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 829,00
    -43,40 (-2,32 %)
     
  • BTC-EUR

    15 437,77
    -115,30 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    360,27
    -1,16 (-0,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    42,81
    +0,39 (+0,92 %)
     
  • DAX

    13 195,36
    +58,11 (+0,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 358,03
    +6,58 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 815,84
    -39,13 (-0,33 %)
     
  • S&P 500

    3 561,65
    +4,11 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,3286
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Couvre-feu anticipé ou reconfinement : pourquoi la semaine s'annonce cruciale

·1 min de lecture

C'est une semaine cruciale qui s'ouvre lundi. Alors qu'en quinze jours, la France a définitivement basculé dans la seconde vague de l'épidémie de coronavirus, le spectre d'un durcissement du couvre-feu, voire d'un reconfinement, plane chaque jour un peu plus, les hospitalisations, notamment en réanimation, continuant d'augmenter. Si l'hypothèse d'une mesure si radicale n'est plus taboue au plus haut sommet de l'État, le gouvernement veut attendre le bilan des premiers couvre-feux mis en place le 17 octobre avant un éventuel durcissement des mesures. Même si les professionnels de santé préviennent : la situation devrait continuer de se dégrader. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 26 octobre

Le gouvernement n'exclut plus des reconfinements locaux

Longtemps, le gouvernement a pris soin d'écarter l'éventualité d'un reconfinement, rappelant les effets désastreux d'une telle mesure sur une économie déjà fortement fragilisée par les deux mois de confinement du printemps dernier. 

Mais ces dernières semaines, face au net rebond de l'épidémie, l'exécutif a changé de ton. En annonçant l'extension du couvre-feu à 38 nouveaux départements, jeudi, le Premier ministre Jean Castex n'a ainsi pas exclu d'"envisager des mesures beaucoup plus dures" si la situation sanitaire ne s'arrangeait pas. Et au sein du gouvernement, l'hypothèse de reconfinements locaux fait son chemin. "Le couvre-feu était indispensable, mais je crains que ça ne soit pas suffisan...


Lire la suite sur Europe1