Marchés français ouverture 1 h 47 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 665,12
    -174,59 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 873,84
    -566,70 (-1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 040,05
    -23,80 (-2,24 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Courtier en marchandises : compétences, formations et salaire

·1 min de lecture

Les courtiers en marchandises sont des intermédiaires entre des acheteurs et des vendeurs professionnels pour différents types de produits, notamment dans le domaine de l’agroalimentaire, de l’agriculture ou de la biochimie. Ils sont de fins connaisseurs du marché sur lequel ils interviennent, connaissent le prix des produits et des matières premières, réalisent une veille sur les cours pratiqués. Ils conseillent les acheteurs et les vendeurs, les mettent en relation, négocient les conditions des contrats, dont les prix, en assurent le suivi. Ils gèrent les éventuels litiges qui peuvent apparaître entre les parties. Un courtier en marchandises peut aussi avoir une activité de conseil, en lien avec sa connaissance d’un marché. Les courtiers peuvent se spécialiser sur un produit, ou sur une destination.

Le métier requiert donc de très bonnes compétences commerciales et la maîtrise des techniques de négociation, des compétences en droit commercial, la connaissance des marchés. La maîtrise de l’anglais est requise pour évoluer sur des marchés souvent internationaux. La connaissance des outils informatiques est indispensable. Lorsqu’ils sont assermentés, les courtiers en marchandises peuvent établir des cotes officielles de marchandises, établir des attestations de prix ou des certificats de cours, procéder à des expertises judiciaires, réaliser des inventaires, des ventes aux enchères publiques.

Le niveau de formation initial pour devenir courtier en marchandises est de niveau bac+2 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fonction publique : les pistes de la Cour des comptes pour limiter les abus en matière d'arrêt maladie
Covid-19 : les salariés en arrêt de travail toujours plus nombreux
Salaires : Jean Castex fait pression sur l'hôtellerie-restauration et l'industrie agroalimentaire
Réforme de l'assurance chômage : vers une application progressive entre octobre et décembre
Comment manager sereinement en période d’incertitude ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles