La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 648,96
    -293,68 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Le cours du pétrole dégringole

Kovalenko I/Adobe Stock

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de pétrole de référence, a clôturé vendredi 23 septembre sous 80 dollars pour la première fois depuis plus de sept mois, avant l'invasion de l'Ukraine. Étouffé par la peur d'une récession mondiale, le WTI pour livraison en novembre, contrat de référence, a lâché 5,68 % sur la seule séance de vendredi, pour clôturer à 78,74 dollars.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison le même mois a chuté de 4,76 % à, 86,15 dollars, son plus bas niveau en clôture depuis huit mois. Après avoir flambé jusqu'à 130,50 dollars pour le WTI et 139,13 pour le Brent au début de l'invasion russe de l'Ukraine, en raison des limites à l'approvisionnement venu de Russie, le brut est fortement retombé depuis le début de l'été.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL 30J, profitez d’un mois d'essai gratuit.

"Les marchés sont de plus en plus convaincus qu'on s'achemine vers une récession" mondiale, a commenté Andrew Lebow, de Commodity Research Group. "Le resserrement monétaire généralisé de ces deux derniers jours alimente les craintes d'un coup dur pour la croissance", a abondé Craig Erlam, analyste chez Oanda. La banque centrale américaine (Fed) a relevé son taux directeur mercredi mais a aussi indiqué qu'elle s'attendait à le voir aller plus haut, et pour plus longtemps, que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

E-sport : le fondateur et PDG de G2, un des clubs de e-sport les plus populaires au monde, quitte ses fonctions
Taux, élections… l’Italie inquiète la zone euro : le conseil Bourse
La livre Sterling, proche du plus bas niveau de son histoire
Bourse : le CAC 40 tombe à son plus bas de l'année
La startup américaine Boom présente le design définitif de son avion supersonique