Marchés français ouverture 28 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1608
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    25 576,99
    -461,28 (-1,77 %)
     
  • BTC-EUR

    52 510,88
    -1 724,01 (-3,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 482,67
    -22,48 (-1,49 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

EN COURBES. Covid-19 : quelle est la situation en réanimation dans votre région au 23 septembre ?

·1 min de lecture

Le taux continue de chuter dans l’Hexagone, mais augmente en Guyane.

Au mercredi 22 septembre 2021 : le taux d’occupation des lits en réanimation baisse encore dans l’Hexagone. Trois quarts des régions y sont dans le vert, trois régions sont en alerte maximale, mais devraient quitter ce statut prochainement (Île-de-France, Occitanie et Corse) et uniquement PACA reste encore dans l’urgence sanitaire.

La situation en Guyane s’empire

En outre-mer, le taux continue de baisser en Guadeloupe et Martinique, qui reste avec un taux encore extrêmement élevé (511%). Mais il continue de monter en Guyane, qui avait déjà un taux très élevé (passant de 246 % à 261 % en une semaine). À Mayotte, le taux se stabilise après deux semaines d’augmentation.

Graphique. Évolution du taux d’occupation de lits en réanimation des régions françaises sur les quatre dernières semaines. La ligne pointillée bleue représente le niveau d’alerte maximale (fixé à 30 % par le gouvernement), la ligne pointillée rouge représente le niveau d’urgence sanitaire (fixé à 60 %) et la ligne pointillée noire la capacité initiale dans la région (avant la pandémie). Crédit : Nicolas Gutierrez C.

Remarques :
1. Les seuils du graphique ont été modifiés pour adopter les nouveaux niveaux d’alerte mis en place par le ministère des Solidarités et de la Santé : alerte maximale (30 %) et urgence sanitaire (60 %).

2. À cause du décalage entre le moment de l’infection et l’admission en réanimation (environ deux semaines), les données du mercredi reflètent en réalité l’état de l’épidémie il y a deux-trois semaines.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles