La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    45 321,54
    -6 229,25 (-12,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

La Cour des comptes critique la gestion de l'épidémie

·2 min de lecture

Dans son rapport, la Cour des comptes estime que les hôpitaux et l'enseignement n'ont pas suffisamment anticipé la crise sanitaire. Un constat généralisé à la quasi-totalité des institutions.

La Cour des comptes vient de publier . Outre des critiques sur le , les , le et la , le document épingle également la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement.

La lutte contre l'épidémie a pâti de l'impréparation de l'Etat, notamment dans les hôpitaux et l'enseignement qui n'avaient pas suffisamment anticipé la survenue d'une crise de cette importance, même si leur forte mobilisation a finalement permis de faire face, selon la Cour des comptes. Dans son rapport annuel publié jeudi et consacré pour une large part à la gestion de la crise sanitaire, l'institution financière a voulu tirer les "premiers enseignements" de l'année écoulée. Pas sur le plan des finances publiques toutefois. Son traditionnel bilan sur l'état des finances est cette fois reporté au mois prochain, au cours duquel la Cour doit rendre un rapport spécifique sur le sujet à la demande de Matignon.

Les principales critiques de la Cour des comptes dans son rapport 2021:

1 -
2 -
3 -
4 -
5 -

Si le tableau n'est pas totalement noir, la Cour constate globalement une "faible anticipation" assez générale, symptomatique du fait que "les acteurs publics n'accordent pas suffisamment d'attention à la gestion des risques, à leur préparation, quelle que soit leur nature". Pour évaluer la gestion de l'épidémie, la Cour s'est notamment intéressée aux établissements hospitaliers et aux services de réanimation, à la continuité scolaire grâce aux outils numériques, à la prise en charge des personnes sans logement, au dispositif d'aide du fonds de solidarité, ou encore aux conséquences de la crise pour la SNCF et sur le financement de l'assurance-chômage.

Un manque d'anticipation et de fortes inégalités territoriales

"Dans la plupart des cas, les dispositifs d'anticipation de crise n'étaient pas au rendez-vous : pas de plan de continuité dans les établissements scolaires, pas de plan adapté non plus dans les services de réanimation ni à la SNCF", énumère le rapport. Dans les hôpitaux, la réanimation é[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi