Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 954,48
    +742,76 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    18 509,34
    +36,77 (+0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0904
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 615,37
    +1 180,40 (+2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 349,42
    +8,45 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 667,20
    +35,98 (+0,64 %)
     

La Cour des comptes étrille la gestion des finances publiques du gouvernement

TouN/Wikimedia Commons

C'est un rapport très attendu qui porte un nouveau coup dur au gouvernement. Alors que la Cour des comptes s'apprête à publier son rapport annuel, la gestion des finances publiques du pays est étrillée. Sur plus de 700 pages, largement consacrées à l'adaptation au changement climatique, une quarantaine dresse comme chaque année un état des lieux global des finances publiques. «Pour moi, la situation est sérieuse», «au-delà» de juste «préoccupante», a résumé devant la presse Pierre Moscovici, premier président de la juridiction financière. La trajectoire présentée par le gouvernement dans la loi de programmation des finances publiques (LPFP) pour les années 2023 à 2027 «conjugue trois faiblesses», estime la Cour.

Il y a «un scénario macroéconomique trop optimiste dès 2024», un «retour tardif» du déficit public sous les 3% du PIB en 2027 et «des efforts de maîtrise des dépenses inédits mais non documentés et renvoyés à la période 2025-2027». «Le respect de l'objectif de déficit» public à 4,4% du PIB pour 2024 «n'est pas acquis», a averti Pierre Moscovici, même avec les récentes coupes de dix milliards d'euros dans le budget de l'État, prises en compte dans ce rapport qui donne une photographie à fin février 2024. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire les avait annoncées mi-février, en même temps qu'il avait abaissé la prévision de croissance française pour 2024 à 1%, contre 1,4% initialement retenu lorsque le budget avait été bâti - un scénario macroéconomique dont la Cour considère (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En 2023, le mariage a toujours la cote et le nombre d’unions grimpe depuis la crise sanitaire
SNCF : SUD-Rail appelle à la grève mercredi, le jour de l’ouverture des réservations estivales
Grève du 19 mars : l’appel des enseignants pour défendre l’éducation
Il aurait escroqué des millions d’euros en détournant des certificats d’économies d’énergie
Comment un Britannique a utilisé ChatGPT pour obtenir des repas gratuits chez «McDo»