La bourse ferme dans 1 h 49 min
  • CAC 40

    6 179,98
    +14,87 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 950,64
    +10,18 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    33 871,97
    +50,67 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,2006
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • Gold future

    1 785,40
    +7,00 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    46 346,12
    -650,20 (-1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 278,93
    +15,97 (+1,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,23
    -1,44 (-2,30 %)
     
  • DAX

    15 073,31
    -56,20 (-0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 864,22
    +4,35 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    13 712,30
    -73,96 (-0,54 %)
     
  • S&P 500

    4 128,72
    -6,22 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3894
    -0,0043 (-0,31 %)
     

La Cour des comptes harponne la réforme insuffisante des Chambres de commerce

·2 min de lecture

Les Chambres de commerce et d'industrie ne parviennent pas à monnayer leurs services, alors que leurs revenus sont en chute, relève le rapport annuel de la Cour des comptes. Bruno Le Maire demande une "accélération" de leur transformation.

Les Chambre de commerce et d’industrie (CCI) subissent un puissant coup de pression. Ces organismes de service aux entreprises et de lobbying auprès de pouvoirs publics font l’objet d’un chapitre sévère dans le . Mais plus encore que des Sages de la rue de Cambon, la menace vient, pour les CCI du ministre de l’Economie lui-même.

Dans sa réponse publiée à la suite de l’enquête, le ministre de l’Economie explique dans le rapport que les CCI ont "l'ardente obligation d'accélérer leur transformation et de renforcer leur visibilité" – celle-ci a été jugée particulièrement insuffisante par la Cour pendant la période Covid. Et Bruno Le Maire d’ajouter : "le gouvernement sera particulièrement attentif et exigeant quant au respect de ces engagements, à la qualité des services rendus et à l'exemplarité de leur gestion interne".

Lire aussi

Services payants mal calibrés

Les CCI, qui ont près de 3 milliards d'euros de budget annuel et emploient 18.000 personnes, sont censées pourvoir dans une part grandissante, à leurs propres besoins de financement. Cela notamment en facturant des prestations comme des bilans en matière de responsabilité sociale et environnementale, des études de marché, des audits sur l’utilisation des numériques, etc.

Problème: ces services sont concurrents de ceux présents chez une palette de consultants, de juristes, d’experts-comptables présents sur le marché. Or, relève la Cour, la connaissance précise par les Chambres de commerce des besoins à satisfaire sur ce marché "demeure dans la plupart des cas superficielle". En outre, "espérer que les utilisateurs d’hier deviendront demain des clients acceptant de payer des prestations qu’ils n’avaient pas à payer ou presque relève d’un pari audacieux", lancent les magistrats.

Chute des revenus

Pourtant, ces nouvelles ressources sont indispensables. En 2022, les taxes affectées aux CCI baisseront de 50 millions d'euros par rapport à 2019, a précisé à l'AFP le président de CCI France Pierre Goguet. En 2015, l’Eta[...]

Lire la suite sur challenges.fr