Marchés français ouverture 7 h 13 min

Un couple de Californiens reconnaît une escroquerie à un milliard de dollars

Un couple d'Américains a escroqué de 2011 à 2018 plusieurs investisseurs qui pensaient financer un générateur solaire, selon le schéma de la pyramide de Ponzi.

Une escroquerie de grande envergure. Un couple de Californiens a plaidé coupable vendredi 24 janvier d'avoir volé près d'un milliard de dollars à des investisseurs, qui pensaient financer le développement d'un générateur solaire, et non leur train de vie luxueux. Jeff Carpoff, 49 ans, et sa femme Paulette, 46 ans, qui habitent au nord de San Francisco, avaient attiré les investisseurs en leur présentant le générateur solaire ultra-technologique qu'ils souhaitaient développer via leur entreprise DC Solar, selon deux communiqués publiés par le gendarme boursier américain (SEC) et le ministère de la Justice. Les investisseurs pouvaient même bénéficier d'une aide fédérale, pour ce matériel vert.

Le couple a levé 910 millions de dollars entre 2011 et 2018 auprès de 17 investisseurs, ce qui en fait l'une des plus importantes escroqueries de ce type. Mais sur les 17.000 appareils que les époux Carpoff ont prétendu avoir fabriqué, au moins la moitié n'a en réalité jamais vu le jour. Selon le schéma classique de la pyramide de Ponzi, les premiers souscripteurs sont rémunérés grâce à l'argent des nouveaux investisseurs, jusqu'à l'épuisement du mécanisme.

148 voitures, une équipe de baseball...

"Alors que le discours des Carpoff aux investisseurs semblait nouveau et innovant, leur fraude était ancienne et simple", a commenté Daniel Michael, un responsable du gendarme boursier. Jeff et Paulette Carpoff ont gardé au moins 140 millions de dollars pour leur propre usage, et ont acheté des bijoux, 148 voitures, dont la Firebird de 1978 de l'acteur Burt Reynolds, une équipe de baseball, de l'immobilier de luxe... Ils ont également payé un abonnement à un service d'avions privés.

"Selon toutes les apparences, il s'agissait d'une entreprise légitime couronnée de succès. Mais tout cela n'était qu'un écran de fumée", a déclaré Kareem Carter, enquêteur en charge de cette affaire à l'IRS, les services

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Box Internet RED by SFR : derniers jours pour profiter de la promotion
Coronavirus : le nombre de contaminés risque d'augmenter selon Agnès Buzyn, notre carte en temps réel
La valise cabine désormais payante chez Norwegian
La ville de Vienne accusée par un descendant des Rothschild de "perpétuer" les lois nazies
Une novice remporte le pactole au Loto Foot en pariant l'inverse de son mari