Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 071,26
    -95,18 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,47
    -33,86 (-2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Coupe du monde de rugby: le capitaine de l’Italie pense pouvoir rivaliser "à 100%" avec les Bleus et les Blacks

Coupe du monde de rugby: le capitaine de l’Italie pense pouvoir rivaliser "à 100%" avec les Bleus et les Blacks

Avant de lancer leur compétition -avec succès- face à la Namibie (52-8), les Italiens ont bien sûr regardé avec attention le match d’ouverture entre la France et la Nouvelle-Zélande (27-13). Deux futurs adversaires des transalpins, qui devront au moins battre l’une de ces deux grandes nations pour espérer un premier quart de finale de Coupe du monde.

En confiance depuis leurs performances récentes, les Italiens sont décomplexés à l’image de leur capitaine, Michele Lamaro: "Sur ce match, il n'y avait rien de vraiment spectaculaire et c'est normal car c'est un premier match où seul le résultat est important. Chapeau à la France qui mérite son succès."

"On donnera tout"

Le troisième ligne, qui rencontrera les Bleus lors du dernier match de la phase de poules, a confiance en ses troupes. "Si vous nous demandez si on peut rivaliser avec ces équipes, je pense que oui à 100%. Car comme d'habitude on donnera tout." Son sélectionner, Kerian Crowley, a d’abord précisé être concentré "sur les premiers adversaires, la Namibie puis l’Uruguay".

Avant d’ajouter: "Ce que j’ai pensé de ce match? J’ai vu deux équipes qui essayaient de ne pas perdre. Tout simplement."

Article original publié sur RMC Sport