Publicité

Coupe du monde de rugby : après les critiques, voici ce que va changer l’organisation dès aujourd’hui

Henry Browne - World Rugby

"Il y a eu plusieurs ratés opérationnels qu'il ne faut pas minimiser." Les mots de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra au micro de Franceinfo au lendemain du premier week-end de la Coupe du monde de rugby organisée en France, caractérisent la déception des supporters.

Files d'attente interminables, boissons insuffisantes, hymnes inaudibles... Les spectateurs et la presse internationale qui ont assisté aux premiers matchs n'ont pas manqué de faire savoir leur désappointement quant à l'organisation de l'événement sportif de l'année. Mais les choses devraient changer ce jeudi 14 septembre pour le deuxième match de l'équipe de France, face à l'Uruguay à Lille, comme le souligne France Bleu.

Premièrement, tout le dispositif d'accueil des supporters a été revu, tout comme la communication aux abords des stades. À Marseille, plusieurs milliers de personnes étaient en effet restées bloquées à l'extérieur du Vélodrome alors que le coup d’envoi du match était lancé. "C'est un dysfonctionnement qui est de notre responsabilité", a reconnu Jacques Rivoal, le président de France 2023, l'instance organisatrice du Mondial en précisant les renforcements logistiques apportés pour les prochains matchs à Marseille notamment. "Nous avons immédiatement réagi en renforçant la communication avec des messages vocaux en anglais dans le métro, dans le Village du Rugby. On a évidemment rebasculé des volontaires sur l'accueil des spectateurs afin de les inciter à venir plus tôt au stade et de se (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite