La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 485,79
    +64,33 (+0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Coupe du monde de la pâtisserie : Le Japon remporte le trophée pour la troisième fois

CUISINE - A Chassieu, près de Lyon, la France est arrivée deuxième et l’Italie troisième de cette compétition présidée par Pierre Hermé

Les papilles étaient à la fête cette semaine à Chassieu. C’est en effet dans cette commune près de Lyon que le Japon a remporté samedi la Coupe du monde de la pâtisserie, devant la France et l’Italie, lors du Sirha, le grand rendez-vous des professionnels de la restauration et de l’hôtellerie.

Les grandes qualités des pâtissiers japonais sont « l’attention au détail, la persévérance, l’engagement », a souligné le président de la compétition, le célèbre pâtissier-chocolatier Pierre Hermé. Le jury a notamment été séduit par leur dessert à partager autour de la thématique du vent et de la légèreté. Il s’agit de la troisième victoire du Japon depuis la création du concours en 1989, la dernière remontant à 2007.

Déception dans l’équipe française

Dix-sept équipes venues du monde entier - composées chacune d’un chocolatier, d’un expert du sucre et d’un maître glacier - participaient à cette finale organisée sur deux jours. Plus de 50 pays avaient pris part aux processus de sélection. Le président de l’équipe française, Yann Brys, a exprimé sa déception après cette deuxième place. « Ce n’est pas le résultat qu’on souhait (ait) », a-t-il reconnu : « c’est toujours difficile comme place même si c’est une belle place ».

Le prix spécial écoresponsabilité(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Noël : La bûche, l’indémodable dessert qui ne cesse de se réinventer
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco
Lyon : Qui est Naïs Pirollet, la n°10 de l’équipe de France pour le Bocuse d’Or ?