La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,05
    +248,07 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    0,9817
    +0,0078 (+0,81 %)
     
  • HANG SENG

    17 165,87
    -85,01 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    19 860,88
    -220,20 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,40
    -1,58 (-0,35 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     

Coupe du monde : Les joueurs français ne sont pas les seuls à ne pas avoir reçu Amnesty International

FAKE OFF - L’ONG rencontre les équipes qui se rendront au Qatar pour sensibiliser sur les droits humains

Faut-il boycotter la Coupe du monde de Football ? C’est la question que se posent de nombreuses personnalités depuis quelques mois. Loin de se voiler la face sur la possibilité d’un boycott, les ONG tentent au moins de sensibiliser sur les enjeux du tournoi organisé au Qatar. C’est par exemple, le cas d’Amnesty international qui explique : « Derrière les paillettes se cache une terrible réalité : celle de milliers de travailleuses et travailleurs migrants maltraités, exploités et qui risquent leur vie pour rendre ce Mondial possible. »

Pour ce faire, Amnesty organise depuis plusieurs mois des échanges avec les équipes qui s’affronteront sur les terrains. Thème clé de ces rencontres : les droits humains au Qatar. Et pour certains internautes l’équipe de France serait la seule, ou l’une des seules, à ne pas avoir accepté de dialoguer avec l’ONG. Est-ce vrai ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

« Malgré nos multiples tentatives, aucun échange n’a eu lieu avec l’équipe de France », explique Lola Schulmann, chargée de plaidoyer à l’antenne française d’Amnesty. « Nous avons rencontré la fédération en avril et demandé à échanger avec les joueurs pour sensibiliser sur la question des droits humains. » Une demande restée sans réponse selon elle. « La FFF n’a pas pris la parole sur le sujet, contrairement à l’(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coupe du monde 2022 : Un boycott semble « compliqué à quelques semaines du début », estime Olivier Véran
Equipe de France : Steve Mandanda rappelé pour pallier la blessure de Maignan
Coupe du monde 2022 : « Si j’étais le chef de l’Etat, je n’irais pas au Qatar », déclare François Hollande