La bourse ferme dans 2 h 20 min
  • CAC 40

    6 673,75
    +8,55 (+0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 937,01
    +1,50 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0343
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 765,50
    +10,20 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    15 882,09
    +121,63 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,00
    +7,71 (+2,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,16
    +0,92 (+1,19 %)
     
  • DAX

    14 371,17
    -12,19 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 520,00
    +45,98 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1991
    +0,0026 (+0,22 %)
     

Coupe du monde, gaz, beIN Media: comment le Qatar est devenu aussi puissant

A. Cizmic/Cropix/Sipa

Avec la Coupe du monde de football, qui débute ce dimanche 20 novembre 2022, Doha consacre sa stratégie diplomatique bâtie sur la manne gazière. La razzia sportive ne fait que débuter pour le petit émirat du Golfe.

L'appétit vient en mangeant. Non content d'organiser la Coupe du monde de football qui débute ce 20 novembre, le Qatar vient de rafler la Coupe d'Asie 2023. Après le retrait de la Chine en raison de la pandémie de Covid, l'émirat n'a pas raté l'occasion de conforter sa nouvelle place de géant sur la planète foot. Pourtant, il avait face à lui deux poids lourds: la Corée du Sud et l'Indonésie. Après la décision de la Confédération asiatique de football favorable à Doha, la fédération coréenne n'a pas caché son dépit: "Contre toute attente, nous avons affronté la concurrence rude du Qatar, qui a surgi dans la course avec des moyens financiers, humains et matériels abondants", a-t-elle réagi, évoquant une "offensive non conventionnelle pour dominer le football asiatique". Comme un parfum de concurrence déloyale…

Et la razzia sportive qatarienne ne fait que commencer. L'émirat a décroché l'organisation des jeux Olympiques asiatiques de 2030 qu'il avait déjà accueillis en 2006 et rêve des JO d'été de 2036. Dans l'ombre, une armée de lobbyistes travaillent déjà sur le dossier. "Les investissements du Qatar dans le sport ont été conçus comme une projection de puissance à l'extérieur de ses frontières", assure un expert sportif qui a vécu à Doha.

L'essor de beIN Media et l'accueil des soldats américains

Après avoir renversé son père en 1995, l'ancien émir, cheikh Hamad, a imaginé cette stratégie du soft power qu'il a détaillée dans son projet Vision 2030. Dans l'environnement tumultueux du Moyen-Orient et de ses puissants voisins saoudien et iranien, l'émir a créé des outils d'influence pour assurer la protection, l'indépendance et le rayonnement de son pays. La création d'Al-Jazeera en 1996 fut son premier coup de génie quand il récupéra la chaîne installée alors en Arabie saoudite. Celle qu'on surnomme la "CNN arabe" connaît un succès fulgurant au Maghreb et au Machrek sous la chape de plomb des régimes autoritaires. Al-Jazeera devient le bras armé médiatique de l'émirat,[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi