La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 436,45
    -385,12 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Coupe du monde 2022 : le Sénégal relève la tête de l’Afrique

L’équipe du Sénégal retrouve les huitièmes de finale de la Coupe du monde après vingt années d’attente.  - Credit:OZAN KOSE / AFP
L’équipe du Sénégal retrouve les huitièmes de finale de la Coupe du monde après vingt années d’attente. - Credit:OZAN KOSE / AFP

Un jour historique. Le Sénégal est de retour dans le top mondial. Après des années d'éclipse, les Lions de la Téranga ont décroché ce 29 novembre à Al Rayyan, leur place en huitièmes de finale du Mondial 2022. L'enjeu était de taille : pour les Sénégalais, sortis dès le premier tour en 2018, il a fallu deux décennies avant de revoir la phase à élimination directe d'une Coupe du monde, soit vingt ans après l'épopée de 2002 jusqu'en quarts. Le Sénégal a mérité sa victoire. Le champion d'Afrique a montré plus de maîtrise et de maturité que son adversaire.

Et comme un hommage, ce second ticket de l'histoire du Sénégal est composté deux ans jour pour jour après le décès de Pape Bouba Diop, héros de la Coupe du monde 2002, disparu à l'âge de 40 ans. « C'est un jour historique, c'est la deuxième fois que le Sénégal passe les matchs de poule (après 2002, NDLR). On ne se fixe pas de limites. On savait qu'on pouvait élever notre niveau de jeu, c'est vrai que les premiers matchs étaient difficiles, mais quand il faut répondre présent dans ces grands matchs-là, je sais que je peux compter sur tout l'effectif, les gens qui sont sur le banc, les gens qui commencent le match. Si on joue comme on a joué aujourd'hui, on peut espérer quelque chose dans cette compétition. La suspension en 1/8 ? Je suis grave déçu, mais d'un côté, je suis content pour l'équipe. C'est vrai que ça gâche un peu la fête, mais j'espère que mes coéquipiers vont faire le taf. Je reviens pour le quart [...] Lire la suite