La bourse ferme dans 2 h 21 min
  • CAC 40

    5 790,07
    +6,66 (+0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 357,18
    +8,58 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9673
    -0,0015 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 654,10
    -1,50 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    19 728,26
    -141,44 (-0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,13
    -7,41 (-1,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,04
    +0,30 (+0,38 %)
     
  • DAX

    12 305,03
    +20,84 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    6 974,39
    -44,21 (-0,63 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0858
    +0,0001 (+0,01 %)
     

Coupe du monde 2022 : Un boycott semble « compliqué à quelques semaines du début », estime Olivier Véran

AFP

football - Le porte-parole du gouvernement ne s’est pas prononcé sur un déplacement ou non d’Emmanuel Macron lors de l’événement

Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a estimé ce vendredi qu’il serait « compliqué » de renoncer maintenant à organiser la Coupe du monde au Qatar. Mais il s’est réjoui de l’évolution des « mentalités » sur la question du changement climatique. « Ma conviction, c’est que si on devait prendre une telle décision, aujourd’hui on ne donnerait pas la Coupe du monde au Qatar, très probablement compte tenu de l’enjeu climatique », a-t-il dit sur RTL.

Interrogé sur l’ancien président François Hollande qui a assuré jeudi que s’il était encore président, il ne s’y rendrait pas, Olivier Véran n’a pas répondu sur la probabilité d’un déplacement du président Emmanuel Macron sur place. « Ce qui a été décidé il y a dix ans par une centaine de pays dans le monde, qui a été accompagné pendant dix ans, c’est compliqué à quelques semaines du début de dire tout d’un coup : en fait, il ne faut pas le faire », a jugé le ministre.

Critiques à gauche

« Il y a dix ans, les premières réactions c’était : "est-ce que les footballeurs pourront faire des bons matchs dans des stades où il fait très chaud, même s’ils sont climatisés ?", aujourd’hui, c’est "est-ce qu’il est raisonnable de climatiser des stades dans la période actuelle ?", ça veut dire que les mentalité(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Equipe de France : Steve Mandanda rappelé pour pallier la blessure de Maignan
France - Autriche : Modifier la convention du droit à l’image « toute l’équipe voulait ça », avance Kylian Mbappé
Football : Le président de la LFP, Vincent Labrune, veut « dépoussiérer et rebaptiser » la Ligue 1