Publicité
Marchés français ouverture 5 h 44 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 691,59
    +209,48 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 875,50
    -327,39 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 339,45
    -49,95 (-3,59 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Coupe de France: les sommes en forte baisse que toucheront les clubs en fonction de leurs qualifications

Icon Sport

Des dotations en baisse. Cette édition 2023-2024 de la Coupe de France sera moins rémunératrice pour les clubs. La situation s'explique par un nouveau contrat moins lucratif en matière de droits TV, sur la période 2023-2027. La FFF récupérera 16 millions d'euros de France Télévisions et BeIN Sports, contre 23,5 millions d'euros pour le précédent bail où Eurosport diffusait la compétition avec le service public.

Ce mercredi, la FFF organisera le tirage au sort du septième tour de sa compétition. C'est à partir de ce stade que les clubs peuvent prétendre à toucher une somme de l'instance. A minima, les engagés toucheront 6.000 euros pour une participation au septième tour contre 7.500€ l'an passé comme le rapporte Le Télégramme.

Jusqu'aux huitièmes de finale, les baisses varient entre 18% et 23%. Le vainqueur de la prochaine Coupe de France gagnera 1.238.000 euros contre 2.087.500 euros l'an passé, soit une baisse de 41%. Néanmoins, le manque à gagner est logiquement moins préjudiciable pour les clubs professionnels.

Pour les clubs amateurs, un bon parcours en Coupe de France a logiquement des conséquences positives sur les finances. Dans des affiches où les clubs sont séparés par plusieurs divisions, les professionnels laissent généralement la recette aux amateurs, même si la pratique n'est pas toujours respectée. Cette coutume s'annonce donc encore plus importante au vu de la baisse des droits TV.

Les nouvelles dotations:

7e tour: 6.000 euros 8e tour: 18.000 euros 32es de finale: 43.000 euros 16es de finale: 83.000 euros 8es de finale: 133.000 euros Quart: 218.000 euros Demi-finale: 388.000 euros Finaliste: 838.000 euros Vainqueur: 1.238.000 euros

Les dotations sur la période précédente:

7e tour: 7.500 euros 8e tour: 22.500 euros 32es de finale: 52.500 euros 16es de finale: 102.500 euros 8es de finale: 172.500 euros Quart: 307.500 euros Demi-finale: 587.500 euros Finaliste: 1.537.500 euros Vainqueur: 2.087.500 euros

Article original publié sur RMC Sport