La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 561,70
    -34,64 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    10 952,27
    -62,62 (-0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,0502
    +0,0033 (+0,32 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • BTC-EUR

    16 017,24
    -311,55 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    394,74
    -7,29 (-1,81 %)
     
  • S&P 500

    3 932,45
    -8,81 (-0,22 %)
     

Un coup de froid parti pour durer prévu en France la semaine prochaine

Si l'actualité du printemps et de l'été 2022 avait été marquée par des remontées d'air brûlant en provenance d'Afrique du nord, les conditions météo de ce début d'automne sont radicalement différentes : depuis le 16 septembre, la France est sans cesse confrontée à des descentes d'air polaire ! De l'air arctique va à nouveau se retrouver canalisé entre un anticyclone situé au-dessus de l'Atlantique et une dépression sur la mer du Nord. Cet air froid n'aura d'autre choix que de plonger directement sur la France, occasionnant une nouvelle chute des températures.

Les températures se situeront 3 à 5 °C en dessous des moyennes de saison, soit environ 2 °C de moins que celles de la semaine passée. À Paris, le mercure ne montera pas plus haut que 14 à 15 °C lundi et à peine 18 °C à Biarritz, soit des valeurs dignes de fin octobre. Lundi et mardi prochains seront les deux jours les plus frais de la semaine. La météo restera fraîche, humide et perturbée toute la semaine avec le retour de la neige dès 1.200-1.400 mètres et des cumuls importants à prévoir (50 cm) dans les Alpes du nord.

Un coup de frais après 8 mois au-dessus des normales

Cela fait bien longtemps que les français n'avaient plus l'habitude d'une telle fraîcheur : pour retrouver une telle série de journées situées sous les moyennes de saison, il faut remonter à mi-janvier dernier ! Depuis fin janvier, malgré quelques brefs coups de fraîcheur, les températures se sont sans arrêt situées au-dessus des moyennes de saison. Cela faisait donc huit mois que les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura