Marchés français ouverture 8 h 5 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    40 801,71
    -3 023,27 (-6,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,15
    -47,76 (-3,44 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Coup de frein sur les intentions d’embauches

·1 min de lecture

La confiance des PME-ETI flanche côté emploi, selon le baromètre BDO-Challenges.

Le moral des patrons? Comme pour tout le monde, il y a des hauts et des bas. Entre "reconfinement" et , il reste diablement chahuté par l’actualité sanitaire. Au sein du groupe d’audit et de conseil BDO, partenaire de l’Observatoire de la confiance des PME-ETI établi avec Challenges et OpinionWay, on estime que "ces indicateurs risquent de fluctuer tant que la France n’aura pas de perspective claire sur la sortie de la crise sanitaire. Comme les dirigeants interrogés, nous sommes cependant plutôt confiants et croyons à une reprise rapide à laquelle nous nous préparons avec nos clients."

25046_1482975_k2_k1_3433749.jpg
25046_1482975_k2_k1_3433749.jpg

Enquête réalisée du 8 au 15 mars auprès de 302 dirigeants d’entreprise réalisant un chiffre d’affaires annuel de 15 à 500 millions d’euros.

Parmi les indicateurs qui flanchent, celui de l’emploi: le solde net des PME et ETI ayant l’intention d’embaucher à six mois passe en un mois de 10% à 7%. Selon l’Association pour l’emploi des cadres (), "les embauches en baisse risquent de ne pas compenser les départs naturels et les licenciements en 2021".

Côté liquidités, les dirigeants d’entreprise restent massivement confiants, en particulier grâce aux aides et garanties publiques, mais on observe une dégradation de 2 points de l’indicateur "santé de trésorerie". Outre les questions de financement, la priorité stratégique des patrons de PME et ETI pour les six mois à venir reste la "capacité à innover". Comme s’ils se projetaient déjà dans le fameux monde d’après.

Retrouvez cet article sur challenges.fr