Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 710,15
    +164,33 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 402,85
    -15,02 (-1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Coup d’État au Niger : Washington adoube les nouvelles autorités

Photo/AFP

“Désormais, c’est le CNSP [Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, junte militaire au pouvoir] qui dirige le Niger”. Tels sont les propos que Molly Phee, secrétaire adjointe chargée des affaires africaines au département d’État américain, a tenus le 26 octobre. Trois mois après le putsch du 26 juillet, la diplomate a donné une conférence de presse en visio à l’adresse des médias nigériens, dont L’Événement.

Selon le site d’info, “cette reconnaissance met presque définitivement fin aux espoirs de [Mohamed] Bazoum [le président destitué] et de ses alliés d’un retour au pouvoir”, et elle “fragilise également la position de la Cedeao [Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest] qui pourrait ainsi mettre de côté son option militaire et composer avec les militaires nigériens dirigés par le général Abdourahamane Tiani.”

La Cedeao avait menacé le Niger d’une intervention militaire s’il ne libérait pas l’ex-président Mohamed Bazoum, séquestré dans sa résidence du palais présidentiel, et ne le réinstallait pas dans ses fonctions.

Le 10 octobre, rappelle ActuNiger, Washington avait “qualifié la prise de pouvoir par des militaires de ‘coup d’État’ et annoncé en conséquence la suppression de 442 millions de dollars d’aide économique, en évoquant l’article 70-08”. Une disposition qui proscrit l’octroi d’aide publique à un régime non démocratiquement élu.

PUBLICITÉ

Le site d’info ajoute que Molly Phee a incité le Niger à explorer la voie diplomatique avec la Cedeao. “Le temps est venu de parler avec vos partenaires dans la région”, a-t-elle dit, tout en plaidant pour un retour à l’ordre constitutionnel.

Ce média souligne également que la nouvelle ambassadrice américaine dépêchée au Niger peu après le coup d’État n’a toujours pas présenté sa lettre de créance aux nouvelles autorités, car “le document” à présenter “ne lui a pas encore été donné par le président Biden”, selon la diplomate.

À la suite de cette conférence de presse, l’ambassadeur du Niger aux États-Unis, Mamadou Kiari Liman-Tinguiri, a annoncé sa démission, indique Aïr info Agadez.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :