Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 769,43
    -714,71 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 406,11
    -11,77 (-0,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Coup d'État au Gabon : l'Union africaine suspend le pays avec effet immédiat

Au lendemain du coup d'État militaire au Gabon renversant le président Ali Bongo, l'Union africaine a annoncé ce jeudi suspendre avec effet immédiat le pays de son institution.

Gabon 24 / AFP

L'Union africaine a annoncé jeudi la suspension avec effet immédiat du Gabon, où des militaires ont renversé mercredi le président Ali Bongo Ondimba.

L'organisation continentale "condamne fermement la prise de pouvoir par les militaires en République du Gabon", a annoncé l'UA dans un communiqué publié sur X (ex-Twitter).

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l'organisation "décide de suspendre immédiatement la participation du Gabon de toutes les activités de l'UA, de ses organes et institutions", poursuit le communiqué.

Condamnation "ferme"

La réunion était présidée par le commissaire aux Affaires politiques de l'Union africaine, le Nigérian Bankole Adeoye, et l'actuel titulaire de la présidence tournante du conseil, le Burundais Willy Nyamitwe.

PUBLICITÉ

Mercredi, le président de la commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, avait condamné "fermement" ce qu'il a décrit comme "la tentative de coup d'État" au Gabon, pays d'Afrique centrale riche en pétrole qui était dirigé depuis plus de 55 ans par la famille Bongo.

Des militaires putschistes ont annoncé mercredi avoir mis "fin au régime en place" au Gabon et avoir placé en résidence surveillée le président Ali Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 14 ans, juste après l'annonce officielle de sa victoire à la présidentielle organisée samedi.

Moussa Faki Mahamat a aussi appelé l'armée et les forces de sécurité gabonaises "à garantir l'intégrité physique" d'Ali Bongo Ondimba.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Coup d'État militaire au Gabon : l'opposition demande à la junte de terminer le décompte des voix