Marchés français ouverture 4 h 8 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 496,13
    -110,33 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 353,17
    +69,65 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    21 015,87
    -834,38 (-3,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,71
    -18,18 (-3,39 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Coup de cutter dans la literie, prétendu fils d'un gérant de boutique... Les stratagèmes de cet arnaqueur au matelas

Yahquinn / Wikimedia Commons

Un homme se faisant passer pour le fils d'un cogérant d'une boutique de literie tente de vendre des matelas à des habitants du Gers en utilisant une méthode pour le moins inattendue.

Cet individu serait prêt à tout pour vous vendre un matelas, quitte à pénétrer dans votre intérieur et détériorer votre lit, rapporte La Dépêche du Midi, mardi 24 janvier. Sa technique ? L'homme sonne à la porte de seniors et se présente comme le fils du gérant d'une boutique de literie située à Auch dans le Gers, La Maison de Pauline – ce qu'il n'est, en réalité, absolument pas. Il demande alors à vérifier l'état de la literie de ses victimes. Avec un cutter, il profite ensuite d'un moment d'inattention pour éventrer le matelas. Il présente ensuite le trou et tente de vendre un nouveau lit à sa victime.

Selon nos confrères, l'individu ne serait pas arrivé, cette fois, à ses fins. Mais on compterait déjà deux tentatives – l'une des personnes visées, une ancienne cliente, a averti la boutique de cette tentative. Elle a raconté qu'un individu, sonnant à son domicile, avait expliqué, visiblement pour la rassurer, être présent lors de la livraison d'une literie achetée des années auparavant à La Maison de Pauline. De quoi mettre la puce à l'oreille de la femme qui s'est souvenue que le gérant de la boutique était bien seul lors de la livraison, et qui a refusé de laisser rentrer l'aigrefin.

La cogérante de la boutique, interrogée par nos confrères, rappelle que les responsables ne sonnent pas chez les particuliers pour vérifier l'état de la literie. En cas de déplacement d'un des cogérants, le camion avec le logo de La Maison de Pauline est toujours utilisé. Une plainte devrait être (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - FEMME ACTUELLE - Comment déjouer les arnaques sur Internet ?

"L'inflation atteindra son pic à la fin de l'hiver"
Service minimum : 3 questions pour tout comprendre au débat
La production automobile au Royaume-Uni plonge au plus bas depuis 1956
Cette nouveauté fiscale à ne pas oublier pour les propriétaires, les pépites françaises préférées des investisseurs… Le flash éco du jour
Il paie une Rolex 10.000 euros... avant de s'apercevoir qu'il s'agissait d'une contrefaçon