Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0747
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 346,40
    +361,43 (+0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 379,73
    +41,98 (+3,14 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Insolation ou coup de chaleur : comment les différencier (et que faire) ?

Yury Karamanenko / iStockPhoto

Une canicule touche tout le pays en ce mois de septembre. Les températures sont extrêmement élevées pour la saison et le resteront jusqu’au week-end, prévoit Météo France dans son dernier bulletin, avant de souliger des températures "inédites pour un mois de septembre". Ainsi, la durée de cet épisode de fortes chaleurs, combinée à son intensité et son caractère tardif, est "remarquable" à l’échelle du pays.

Cette fin de semaine, les températures seront souvent comprises entre 32 et 36 °C l’après-midi sur une grande partie centrale du pays, avec même des pointes à 37 °C possibles localement.

De telles situations peuvent notamment entraîner un coup de chaleur ou une insolation. Bien que souvent confondus, ces phénomènes présentent certaines différences notables.

Le coup de chaleur est une affection médicale potentiellement grave qui survient lorsque la température corporelle augmente dangereusement en raison d’une exposition excessive à la chaleur. Les caractéristiques du coup de chaleur incluent :

PUBLICITÉ

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement d’un coup de chaleur, tels que l’exposition prolongée à des températures élevées, l’activité physique intense par temps chaud, une hydratation insuffisante, des vêtements inappropriés, certains médicaments, et certaines conditions médicales préexistantes.

Certains individus sont plus susceptibles de souffrir d’un coup de chaleur, notamment les enfants, les personnes âgées, les athlètes, et ceux ayant des problèmes de santé chroniques. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite