La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 736,42
    -113,04 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,37
    -66,13 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0341
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • BTC-EUR

    15 863,99
    -5,50 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,93
    -1,79 (-0,46 %)
     
  • S&P 500

    3 947,23
    -16,71 (-0,42 %)
     

Cotillard à Intermarché, virage discount de Carrefour: l’inflation enflamme la grande distribution

NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Thierry Cotillard, patron emblématique d'Intermarché, a porté sa candidature à la tête de la maison-mère des Mousquetaires. Le commerçant veut jouer au pompier dans un secteur dévoré par les flammes de l'inflation, de Carrefour qui se tourne vers le discount, à Casino qui cède des milliards d'actifs pour se désendetter.

C'est un come-back digne d'un film de super-héros. Alors que l'incendie inflationniste atteint 11% sur un an dans l'alimentaire selon l'institut IRI; alors qu'Intermarché perd depuis un an des parts de marché; alors que l'enseigne vit une crise de gouvernance sans précédent... Son charismatique ancien patron jusqu'en 2020, Thierry Cotillard, a choisi de porter sa candidature pour prendre la tête de la maison-mère des Mousquetaires, selon les informations du média spécialisé LSA.

Lire aussiCrise chez Intermarché : le clan Cotillard veut peser dans la guerre de succession des Mousquetaires

A Intermarché, la flambée des prix a laminé la direction bicéphale du groupe coopératif de 35 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En témoigne la lettre au vitriol, rédigée par l’ancien président de l’enseigne, Vincent Bronsard, renvoyé brutalement fin septembre, et révélée par l’expert de la grande distribution Olivier Dauvers. "Leclerc veut profiter de la crise du pouvoir d’achat pour capter nos clients, alerte-t-il. Il a fait le choix de ne pas répercuter toutes les hausses de prix d’achat et a baissé sa marge en point de vente de 1,5 point en moyenne en 2022. C’est l’équivalent chez nous de 345 millions d’euros de marge investie dans les prix par Leclerc."

Guerre fratricide à Mousquetaires

Dans cette missive aux adhérents du groupement, le dirigeant trace aussi les contours d’un secteur scindé en deux. D’un côté, ceux, comme lui ou Leclerc, qui défendent les prix bas pour continuer d’attirer les clients en période d’inflation. De l’autre, ceux qui font le pari, à l’instar de son supérieur, Didier Duhaupand, président de la maison mère des Mousquetaires (Netto, Bricorama…), de préserver les marges. Le patron des Mousquetaires souhaitait ainsi, selon son rival, atteindre un excédent brut d’exploitation de 90 millions d’euros, ce qui aurait eu pour conséquence de rendre Intermarché plus cher que la plupart des autres enseignes. Mais les consommateurs qui examinent les étiquette[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi