Marchés français ouverture 2 h 53 min
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 502,70
    +100,65 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    -0,0017 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 558,22
    -400,14 (-1,82 %)
     
  • BTC-EUR

    21 605,78
    -494,88 (-2,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,54
    -8,78 (-1,61 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

Corruption et travail au noir : le "roi des fourrières parisiennes" incarcéré

PELE GWENDAL/SIPA

Corruption d'un fonctionnaire de la préfecture, droit du travail, chauffeurs sans permis : selon les informations du Parisien, le dirigeant sulfureux d'une des plus grosses fourrières franciliennes a été mis en examen et incarcéré à la prison de la Santé, à Paris.

Pendant plus de dix ans, il régnait en maître sur le sud de Paris et une partie des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis. D'après les révélations du Parisien, Chafic Alywan, PDG de la fourrière Inter Dépannage, a été arrêté en décembre 2022 et incarcéré à la prison de la Santé à Paris, suspecté de corruption. Un ancien fonctionnaire de la préfecture des Hauts-de-Seine, qui faisait l'objet d'une enquête préliminaire depuis plusieurs années, a également été mis en examen.

L'IGPN mène l'enquête et s'intéresse de près aux relations entre Alywan et des cadres policiers, notamment des commissaires. Des témoignages rapportés par le Parisien indiquent que des policiers faisaient entretenir gratuitement leur voiture dans un des garages dont est par ailleurs propriétaire Chafic Alywan.

Chafic Alywan, par ailleurs proche du Hezbollah et fiché S selon le Parisien, est dans le même temps accusé par ses anciens salariés de les avoir fait travailler sans contrat de travail, dans des conditions parfois dangereuses avec des véhicules non-homologués, des "poubelles roulantes" selon certains. Depuis plusieurs années, les procédures aux prud’hommes se sont accumulées

En juin, un de ses salariés depuis 7 ans est tué après avoir été fauché sur l'autoroute A4 où il dépannait un véhicule. Selon Le Parisien, Chafic Alywan prend alors la parole publiquement en l'accusant de faire des dépannages à son compte avec les véhicules de la société : "voilà ce qui arrive à ceux qui essaient de me baiser !".

Des centaines de milliers d'euros à son domicile

Les salariés auraient par ailleurs été incités à exiger directement sur place une transaction en espèces pour restituer des véhicules mal garés à leur propriétaire, en dehors de tout cadre légal. Le dirigeant d'Inter Dépannage aurait également demandé à ce que ses employés soient très conciliants envers les voitures appartenant à des trafiquants de drogue.

Plusieurs centaines de milliers d'euros ont été retrouvées à son domicile lors de son int[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi