Marchés français ouverture 47 min

Corruption: Airbus va verser 3,6 milliards d'euros pour clore les enquêtes en France et à l'étranger

1 / 2

Avions, vins, médicaments... Ce que la France a le plus exporté en 2019

Airbus tourne la page, mais au prix fort: l'avionneur européen va verser 3,6 milliards d'euros d'amende, dont 2,1 milliards d'euros à la France, pour éviter des poursuites devant les justices française, britannique et américaine dans une affaire de corruption.

Les juges des trois pays devaient entériner un "accord de principe" conclu mardi par Airbus avec avec le Parquet national financier français, le Serious Fraud Office britannique (SFO) et les États-Unis" qui enquêtaient conjointement sur des "irrégularités" portant notamment sur les agents commerciaux intervenant dans les contrats de ventes d'avions.

C'est chose faite en France: au cours de l'audience de validation de l'accord, une convention judiciaire d'intérêt public (CJIP), le président du tribunal judiciaire de Paris a annoncé vendredi que l'avionneur verserait 2,1 milliards d'euros d'amende à la France, 984 millions au Royaume-Uni et 526 millions aux Etats-Unis.

Une bonne partie des profits d'Airbus

Les audiences devant les tribunaux de Londres et Washington d'homologation de l'accord de "suspension des poursuites" ("Deferred Prosecution Agreement") doivent se tenir à 15H00 GMT.

Depuis l'entrée en vigueur de cette procédure en 2017, le PNF a conclu cinq accords de ce type en France, notamment avec les banques HSBC et Société Générale, pour un montant total de 1,08 milliard d'euros d'amende.

La pénalité, qui ne vaut pas reconnaissance de culpabilité, devrait donc engloutir une...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi