La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 465,88
    -51,47 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

La corrosion attaque les ambitions nucléaires françaises

Le 16 mai, 29 des 56 réacteurs français ne fonctionnaient pas. Problèmes d'entretien, de vieillissement, de sécurité… Cette année, la production devrait atteindre un plus bas historique. Au plus mauvais moment.

Tous deux portent des noms "difficiles", comme aurait dit Léo Ferré, et tous deux sont des maillons essentiels de notre industrie nucléaire. La comparaison entre 52 ans, physique rond, chevelure en brosse, et Bernard Doroszczuk, 65 ans le 30 mai, moustache à l'ancienne, cheveux neige, s'arrête là. Même si les deux hommes se respectent, ils ne passent pas leurs week-ends ensemble.

Diplômé de Sciences-Po Paris, ancien chef de cabinet de Jean-Yves Le Drian au ministère de la Défense, Cédric Lewandowski dirige le parc nucléaire français d'EDF depuis trois ans. Ingénieur de l'Ecole des mines de Douai et diplômé de l'Ecole supérieure de soudage, depuis 2018. Auditionné la semaine dernière au Sénat dans le cadre de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, le gendarme du nucléaire a fustigé l'état du parc: "A ce stade, les éléments mis à la disposition de l'ASN ne permettent pas de conclure que la poursuite de fonctionnement de certains réacteurs est acquise au-delà de cinquante ans."

Arrêt de 12 unités

Une vraie gifle pour EDF et Cédric Lewandowski. "Aucun réacteur en état de produire ne doit être fermé" , a affirmé récemment le président Macron. Cet objectif tient aujourd'hui du vœu pieux. Le 16 mai, 29 des 56 réacteurs ne fonctionnaient pas. Ces arrêts s'expliquent par le vieillissement des centrales (34 ans de moyenne d'âge). La durée pour les maintenir plus longtemps en bon état s'allonge. A cela s'est ajoutée la découverte, il y a six mois, de problèmes de corrosion sur des systèmes de sécurité. "C'est un événement totalement inédit pour l'ensemble du parc nucléaire au niveau mondial" , avait indiqué Cédric Lewandowski le 18 février, lors de la présentation des résultats annuels d'EDF. La corrosion, qui a d'abord touché les tranches les plus puissant[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles