Marchés français ouverture 6 h 12 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 613,28
    +255,46 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    48 189,04
    -569,13 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 542,68
    +106,90 (+7,45 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

A quoi correspond la rentabilité de 4,18% des SCPI en 2020 ?

·2 min de lecture

La rentabilité moyenne des différentes SCPI en 2020 est ressortie à 4,18% l’année dernière selon les chiffres de l’ASPIM (Association Française des Sociétés de Placement Immobilier), soit environ quatre fois plus que les fonds euros d’assurance vie. Que signifie exactement ce taux de rentabilité moyen de 4,18% et comment est-il calculé ? La SCPI est un produit de rendement destiné à assurer un complément de revenu à son associé. Le critère dominant pour un épargnant qui s’oriente vers ce type de placement est donc la rentabilité immédiate distribuée par le véhicule : «pour 100 euros d’épargne investie, quel revenu annuel vais-je en retirer ?». On parle donc bien d’une rentabilité immobilière instantanée calculée comme le ratio entre le loyer perçu et la valeur d’acquisition de la part, le fameux TDVM (taux de distribution sur valeur de marché) défini par l’ASPIM. Cela ne présage en rien de l’évolution future des revenus ni de la revalorisation potentielle de l’investissement au cours du temps. Le taux de 4,18% calculé par l’ASPIM pour les SCPI en 2020 est ainsi un rendement immédiat obtenu en divisant les dividendes versés par les SCPI en 2020 par leur prix d’acquisition, tous frais inclus. A noter par rapport à un investissement immobilier en direct : les dividendes versés par une SCPI sont nets de toutes les charges immobilières courantes (frais d’entretien, taxe foncière, assurances, provisions pour grosses réparations…), cela signifie qu’un rendement net de 4,18% équivaut à un loyer brut payé par les locataires sensiblement plus élevé, de l’ordre de 6% en général. ♦ Au numérateur du calcul du TDVM figure donc le dividende annuel net versé par la SCPI, sous forme de quatre acomptes trimestriels payés en avril, juillet, octobre et janvier de l’année suivante. Ce chiffre n’est en réalité connu que dans le courant du mois de Cliquez ici pour lire la suite