Marchés français ouverture 8 h 44 min

Correction: Sidetrade en ordre de bataille pour affronter la crise

Sidetrade

La solidité du modèle SaaS devrait générer des revenus en croissance sur 2020

Un exercice 2020 bénéficiaire grâce à l’ajustement des investissements

La génération de cash-flow va devenir un enjeu vital pour toutes les entreprises 


 

Sidetrade, plateforme d’Intelligence Artificielle dédiée à l’accélération du revenu et du cash-flow des entreprises, envisage, malgré la crise, d’être en croissance et profitable sur l’exercice 2020. 

Continuité d’activité opérationnelle assurée par une organisation 100% cloud

Dès le 13 mars 2020 -par mesure de précaution pour les employés- 100% des effectifs de Sidetrade étaient pleinement opérationnels en télétravail dans tous les pays où la société est présente. Depuis des années, Sidetrade a fait le choix de mettre son système d’information dans le cloud avec des applications métiers accessibles à distance pour tous ses collaborateurs.

Initié il y a 24 mois -dans le cadre de l’obtention de la certification ISO 270001 portant sur la sécurisation de l’ensemble des opérations- le plan de continuité des activités de Sidetrade avait été renforcé et mis à jour régulièrement. A ce titre, la société a pu s’appuyer sur l’ensemble des technologies numériques et processus mis en œuvre pour protéger la santé de ses employés et garantir la poursuite de ses activités pendant la pandémie de Covid-19. 

Face à cette crise sans précédent, la robustesse du modèle 100% SaaS de Sidetrade devrait générer des revenus en croissance sur l’exercice 2020

Dans un contexte d’incertitude sans précédent, Sidetrade a d’ores et déjà finalisé la modélisation de plusieurs scénarios budgétaires afin de tester sa solidité financière face aux impacts de la pandémie Covid-19. Eu égard à la violence et à l’ampleur de la crise à date, Sidetrade privilégie des hypothèses extrêmement conservatrices de ralentissement de l’activité commerciale afin de simuler un scénario de type « crash test » et d’ajuster ses investissements en conséquence. Dans ce modèle, la direction de Sidetrade retient les hypothèses suivantes pour l’exercice en cours :

  • Réduction drastique de 67% en moyenne de la production de nouveaux contrats d’abonnement (nouveaux clients) sur les neuf premiers mois de l’exercice 2020 par rapport aux objectifs budgétaires
  • Retour progressif à la normale sur les nouvelles prises de commande envisagé uniquement à compter du quatrième trimestre 2020, lequel n’a historiquement que peu d’impact sur le chiffre d’affaires de l’exercice en cours compte tenu fait de la reconnaissance du revenu des abonnements au prorata temporis

Au-delà de ce scénario, l’éditeur de logiciel 100% SaaS s’appuie plus que jamais sur la robustesse de son modèle par abonnement pour traverser la crise :

  • 89% de ses revenus sont récurrents et basés sur des contrats pluriannuels (41,4 mois en moyenne).
  • Le record de prises de commande réalisé en 2019 (+88% avec 4,8 M€ de revenus annuels récurrents signés en 2019) aura un impact significatif sur la croissance des revenus de l’exercice 2020.
  • Le Taux de Churn historiquement bas en 2019 (3,9%) devrait perdurer sur 2020 dans un contexte où la collecte du cash et la gestion des délais de paiement constituera un enjeu vital pour toutes les entreprises du BtoB.

En conséquence, et en dépit du scénario noir retenu, la direction de Sidetrade est confiante dans sa capacité à afficher des revenus en croissance sur l’exercice 2020.

Ajustement des investissements prévus afin d’envisager un exercice bénéficiaire

Du côté des dépenses, Sidetrade a pris la décision -à date- d’ajuster significativement à la baisse l’accélération de ses investissements prévus sur 2020 en prenant les mesures suivantes à effet immédiat :

  • L’ensemble des recrutements budgétés sont gelés jusqu’en juin 2020.
  • L’ouverture des Etats-Unis est reportée au 1er septembre 2020.
  • L’ensemble des dépenses non prioritaires a été revisité à la baisse jusqu’au 30 juin 2020.

Ces mesures, d’ores et déjà en vigueur, permettront de dégager plus de 3M€ d’économies par rapport aux dépenses initialement budgétées sur l’exercice 2020.

Ces dispositions pourront être revues et renforcées en cas de besoin.

En conséquence, et toujours dans l’hypothèse du scénario noir retenu, la direction de Sidetrade est confiante dans sa capacité à afficher un Résultat d’Exploitation positif sur l’exercice 2020.

Sur le plan de la trésorerie, Sidetrade affiche une structure financière solide.

En date du 23 mars 2020, la société disposait d’une trésorerie de 5,3 M€ ainsi que l’équivalent de 5,9 M€ en actions auto-détenues. De plus, Sidetrade a un endettement quasi nul et pourrait bénéficier -en cas de besoin- des mesures gouvernementales d’accès facilité à la dette bancaire.

En commentant cette publication, Olivier Novasque, président-directeur général de Sidetrade, a déclaré :

« Comme toutes les entreprises, nous sommes aujourd’hui confrontés à deux guerres en simultané. La première, prioritaire, se joue évidemment sur le plan sanitaire. Grâce à une organisation 100% cloud, nous avons été en mesure très rapidement de protéger nos collaborateurs tout en leur permettant d’assurer la continuité de l’intégralité de nos opérations. La deuxième, sur le plan économique, nous a conduit à envisager différents scenarii. A date, nous avons pris la décision d’envisager un scénario catastrophe afin d’ajuster nos investissements en conséquence. Au cours de ces vingt dernières années, nous n’avons eu de cesse de construire cette entreprise sur des base solides. Malgré l’impact et l’incertitude de cette crise sans précédent, la solidité de notre modèle SaaS devrait nous permettre de réaliser un exercice 2020 alliant croissance et rentabilité, ce qui serait déjà une grande victoire pour Sidetrade. En parallèle, nous préparons activement le rebond car le sujet du cash et les délais de paiement va devenir un enjeu crucial pour toutes les entreprises dans les semaines et mois à venir. »


 

Pièce jointe