Marchés français ouverture 4 h 10 min

Wall Street connaît sa pire semaine depuis 2008

1 / 2

Wall Street rechute, le Dow perd 6%

Le Dow Jones a perdu 1,39%, à 25.409,36 points. Il a abandonné plus de 3.500 points sur l'ensemble de la semaine. Le S&P 500 a baissé de 0,82%, à 2.954,22 points, et le Nasdaq a lui grappillé 0,01% à 8.567,37 points, limitant ses pertes grâce à plusieurs valeurs technologiques.

Sur l'ensemble de la semaine, les pertes restent colossales à Wall Street, la place new-yorkaise étant officiellement entrée en période de correction en perdant plus de 10% depuis la clôture de vendredi dernier. 
    
Les principaux indices new-yorkais, qui ont évolué très nettement dans le rouge toute la séance de vendredi, sont aussi un peu remontés après des déclarations du président de la Réserve fédérale. Jerome Powell s'est en effet dit prêt à agir pour soutenir l'économie américaine si celle-ci était durement affectée par le coronavirus, laissant la porte ouverte à une prochaine baisse des taux directeurs américains, actuellement dans une fourchette de 1,50% à 1,75%.    

Dans un marché particulièrement frileux, les investisseurs se sont tournés massivement vers les obligations, jugées moins risquées que les actions. Le taux à 10 ans sur la dette américaine a ainsi une nouvelle fois atteint vendredi un plus bas historique, à 1,1143% en cours de séance, tout comme le taux à 30 ans sur les bons du Trésor américain, tombé à 1,6366%.

Parmi les valeurs du jour, United Airlines a chuté de 5,2%. La compagnie aérienne a annoncé réduire son nombre...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi