Marchés français ouverture 8 h 12 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1972
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 934,13
    +77,03 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,85
    +16,90 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Coronavirus. Vaccins pour tous en mai, réouverture du Texas : l’Amérique avance

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Joe Biden a annoncé mardi que les États-Unis auraient des doses pour tous les adultes du pays dès le mois de mai, soit deux mois plus tôt que son objectif initial. Il appelle toutefois à ne pas “baisser la garde”. Dans le même temps, le gouverneur du Texas a levé toutes les restrictions liées au Covid-19 dans son État.

C’est “une lueur d’espoir”, dit The Hill. Mardi 2 mars, Joe Biden a annoncé depuis la Maison-Blanche que les États-Unis auraient suffisamment de doses de vaccin pour tous les adultes du pays dès la fin du mois de mai, “accélérant de manière spectaculaire son calendrier”, commente CNN. Il y a trois semaines, le président américain avait évoqué la fin juillet comme objectif, alors que 78 millions de doses ont été administrées jusqu’ici.

L’accord entre Johnson & Johnson et Merck, deux géants de l’industrie pharmaceutique, explique partiellement la nouvelle échéance. Le vaccin de Johnson & Johnson a été approuvé par les autorités sanitaires le week-end dernier. Merck est un “pionnier” de la vaccination (contre le zona ou les oreillons, par exemple), qui a arrêté ses propres recherches en janvier après des études cliniques décevantes, rappelle le Wall Street Journal.

La firme du New Jersey a accepté de travailler avec sa rivale pour augmenter la production de doses. “[C’est] le type de collaboration qu’on a vu pendant la Seconde Guerre mondiale”, s’est félicité Joe Biden.

D’après les analystes d’Evercore ISI, cités par le WSJ, il y aura assez de doses pour vacciner 80 millions d’Américains en mars, 125 millions en avril et fin mai, les États-Unis auront reçu les vaccins nécessaires pour traiter 345

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :