La bourse est fermée

Coronavirus : TUI suspend "la plus grande partie" de ses activités

Le tourisme va être l'un des principaux secteurs de l'économie touché par la crise dû au coronavirus. Lundi 16 mars, le groupe allemand TUI, numéro un mondial du tourisme, a annoncé la suspension de "la plus grande partie" de ses activités de voyagiste face à la propagation de l'épidémie de coronavirus, et demandé des aides de l'Etat. Cette mesure concerne principalement ses activités de voyages à forfait avec vols charters, d'hôtellerie et de croisières, a précisé dans un communiqué le groupe qui emploie 70.000 personnes dans le monde.

Elle est selon TUI, basé à Hanovre en Allemagne, une conséquence des décisions de nombreux pays de restreindre les déplacements pour tenter de freiner la propagation de l'épidémie, et une "contribution" aux efforts en ce sens des autorités. Le groupe, présent dans une centaine de pays, va appliquer des mesures "drastiques" de réduction de coûts pour faire face à la chute attendue de son chiffre d'affaires. "En outre, nous avons décidé de demander des prêts garantis par l'Etat jusqu'à ce que l'activité ait pu reprendre normalement", a souligné TUI.

>> A lire aussi - Coronavirus : 368 morts en 24 heures en Italie, notre carte de l'épidémie en temps réel​

19 milliards d'euros de chiffre d'affaires

Le gouvernement allemand a promis de débloquer une enveloppe "sans limite" de prêts distribués par une banque publique, KfW, afin d'éviter des faillites d'entreprise en série, qui disposera pour démarrer d'une réserve de 550 milliards d'euros. TUI a dit disposer dans l'immédiat de 1,4 milliard d'euros de réserves de trésorerie et de lignes de crédit. Sur le plan financier, le groupe a retiré sa prévision de résultat pour l'ensemble de l'exercice faite en février et ne pouvoir en donner de nouvelle. TUI avait réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 19 milliards d'euros et dégagé un bénéfice d'exploitation de 893 millions d'euros pour 28 millions de clients dans le monde. Il gère cinq compagnies aériennes charter comptant 150 appareils moyen et

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un record battu dans l'aviation "grâce" au coronavirus
Coronavirus : les bouleversements que cette crise pourrait entraîner sur le marché de l'immobilier
PSA Peugeot Citroën va fermer tous ses sites en France
Coronavirus : puis-je exercer mon droit de retrait ?
Retraite : la pension moyenne en faible hausse en 2019