La bourse ferme dans 4 h 32 min

Coronavirus : serez-vous indemnisés à 100% en cas d'arrêt de travail ?

Dès lundi 16 mars, les crèches, écoles, collèges, lycées et universités fermeront leurs portes afin de freiner la propagation du coronavirus. Une décision qui contraint des parents, dans l'incapacité de télétravailler, à se mettre en arrêt maladie.

Il s’agit “de la plus grave crise sanitaire qu’ait connu la France depuis un siècle”. C’est par ces mots que le président de la République Emmanuel Macron a commencé son allocution télévisée jeudi 12 mars dans la soirée. Discours pendant lequel, il a annoncé la fermeture des établissements scolaires (écoles, collèges, lycées), et des universités dès lundi et “jusqu’à nouvel ordre”. Une mesure qui oblige de nombreux parents ne pouvant pas travailler depuis leur domicile, à demander un arrêt de travail pour garder leurs enfants. Mais à quelle hauteur seront-ils indemnisés ?

Comme l’a rappelé la ministre du Travail Muriel Pénicaud ce vendredi matin au micro de Franceinfo, les arrêts de travail demandés par les parents n’ayant pas la possibilité de télétravailler tout en gardant leurs enfants sont considérés comme des arrêts maladies classiques, c’est-à-dire indemnisés par la Sécurité sociale. Contacté par Capital, la Direction générale de la santé (DGS) précise que les règles d’indemnisation actuellement en vigueur restent inchangées. À l’exception du délai de carence. C’est-à-dire une période de trois jours pendant laquelle l’Assurance maladie ne verse pas d'indemnités journalières (IJ) au travailleur, qui doit donc attendre le quatrième jour pour être indemnisé. En cette période de crise sanitaire, ce délai de carence a été exceptionnellement supprimé. Le parent qui demandera l’arrêt de travail pour veiller sur ses enfants dès lundi 16 mars sera donc indemnisé par la Sécurité sociale dès le premier jour.

Un pouvoir d’achat en baisse ?

Jeudi soir, Emmanuel Macron a encouragé le plus grand nombre d’entreprises dont les activités le permettent, à favoriser le télétravail. Et les parents salariés dont leur profession est incompatible avec le télétravail devront se mettre en arrêt maladie. Cela signifie donc que dès lundi, jour où tous les établissements scolaires(...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :