La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 843,20
    +19,20 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    40 892,84
    +39,14 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 391,37
    +32,81 (+2,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,40
    +1,58 (+2,48 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4098
    +0,0047 (+0,33 %)
     

Coronavirus: Préparatifs pour la reprise des livraisons de vaccins J&J en Europe

·2 min de lecture
CORONAVIRUS: PRÉPARATIFS POUR LA REPRISE DES LIVRAISONS DE VACCINS J&J EN EUROPE

BERLIN (Reuters) - Les pays européens se préparaient mercredi à reprendre les livraisons du vaccin contre le COVID-19 de Janssen, filiale de Johnson & Johnson et a accélérer son déploiement après que l'Agence européenne des médicaments (AEM) a maintenu sa confiance en ce produit.

L'agence sanitaire européenne a jugé mardi après-midi que la balance bénéfices/risques de ce vaccin restait largement favorable et que les rares cas de thromboses veineuses atypiques recensés aux Etats-Unis pouvaient être considérés comme des effets indésirables "très rares".

"Dès la fin de semaine (...) la campagne de vaccination au au vaccin Janssen va pouvoir commencer et dans les jours qui viennent, nous aurons donc avec ce vaccin une arme essentielle contre le virus", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, lors du compte-rendu du conseil des ministres.

Le ministère de la Santé avait fait savoir dès mardi à la mi-journée que les doses de vaccin J&J étaient stockées chez les grossistes-répartiteurs et pourraient être déployées en fonction de l'avis de l'AEM et des recommandations de la Haute autorité de santé (HAS), dont la date de publication n'est pas encore connue.

La HAS pourrait, comme elle l'a déjà fait pour le vaccin d'AstraZeneca, à l'origine de rares effets secondaires du même type, décider de restreindre l'utilisation dans les tranches d'âge les plus âgées, qui semblent ne pas développer ce genre de troubles thromboemboliques.

En Allemagne, le ministre de la Santé a déclaré mercredi que les doses de ce vaccin serait bientôt livrées aux Länder afin d'être utilisées dans les centres de vaccination et que les médecins généralistes devraient pouvoir le recevoir à partir de la première semaine de mai.

Aux Pays-Bas, le gouvernement compte utiliser ce vaccin dès ce mercredi et en Italie, le ministère de la Santé a recommandé qu'il soit réservé aux personnes âgées de plus de 60 ans.

Les autorités sanitaires danoises doivent quant à elles se prononcer la semaine prochaine.

Le recours au vaccin de J&J a été suspendu la semaine dernière aux Etats-Unis après quelques cas de troubles thromboemboliques et le laboratoire a ensuite reporté le déploiement de ce produit en Europe.

A ce jour, huit cas auraient été recensés aux Etats-Unis chez des femmes de moins de 50 ans, sur un total de près de huit millions de personnes vaccinées.

(Andreas Rinke avec Patricia Weiss ; avec Myriam Rivet à Paris, édité par)