La bourse ferme dans 35 min
  • CAC 40

    6 367,88
    +79,55 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 002,70
    +50,25 (+1,27 %)
     
  • Dow Jones

    34 269,71
    +248,26 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,2139
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 835,30
    +11,30 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    41 834,96
    +39,55 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 416,81
    +58,25 (+4,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,03
    +1,21 (+1,90 %)
     
  • DAX

    15 370,13
    +170,45 (+1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 029,46
    +66,13 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    13 360,60
    +235,61 (+1,80 %)
     
  • S&P 500

    4 159,26
    +46,76 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4091
    +0,0040 (+0,28 %)
     

Coronavirus : pourquoi les amendes en France sont moins élevées qu'ailleurs

Mathieu BRUCKMULLER
·1 min de lecture
Coronavirus : pourquoi les amendes en France sont moins élevées qu'ailleurs
Télétravail, confinement

Quand on se compare, on se console. Si le montant des amendes, en France, pour non-respect du couvre-feu, du confinement ou du port du masque vous semble trop élevé, regardez plutôt ce qui se passe chez nos voisins. Mais faut-il s'en inspirer ?

Avec la crise sanitaire, des mesures de restrictions ont été mises en place depuis un an pour limiter l’évolution de la pandémie. Selon les chiffres délivrés cette semaine par le ministère de l’Intérieur à Libération, 2,2 millions de PV ont été distribués depuis le premier confinement aux particuliers et aux propriétaires d’établissements qui ne les ont pas respectées.

C’est donc au bas mot près de 300 millions d’euros qui ont renfloué directement les caisses de l’Etat. En effet, le non-respect de l’obligation du port du masque est sanctionné d’un PV de 135 euros. Pour un contrevenant au couvre-feu ou au confinement, c’est la même sanction : 135 euros. Sauf qu’en cas de récidive dans les 15 jours, l’amende passe à 200 euros. Elle peut même monter à 3 750 euros et jusqu’à six mois de prison en cas de troisième infraction dans un délai d’un mois.

Lire la suite sur MoneyVox

Ce contenu peut également vous intéresser :

Voir également
- Déclaration d'impôt 2021 : les 4 surprises qui vous concernent
- Néobanque : le régulateur siffle la fin de la récré
- Crédit immo : les banques jouent au yo-yo avec les taux