La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 140,92
    +522,70 (+1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    707,27
    -27,87 (-3,79 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Coronavirus: Les Pays-Bas rendent le port du masque obligatoire

·2 min de lecture
CORONAVIRUS: LES PAYS-BAS RENDENT LE PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE

AMSTERDAM (Reuters) - Une loi rendant le port du masque obligatoire pour ralentir la propagation du coronavirus est entrée en vigueur mardi aux Pays-Bas, illustrant ainsi le revirement en cours de la politique du pays face à l'épidémie.

Les autorités sanitaires ont déclaré que le bilan des nouvelles contaminations était tombé à 33.949 pour la semaine se terminant le 1er décembre, soit une légère baisse par rapport aux 36.931 cas signalés la semaine précédente.

Le port du masque obligatoire dans les bâtiments publics, y compris les écoles, les supermarchés et les restaurants, sera imposé pour une période initiale de trois mois. Les contrevenants pourront se voir infliger une amende allant jusqu'à 95 euros.

Si les Pays-Bas sont soumis à des mesures de "confinement partiel" depuis le 13 octobre, le gouvernement néerlandais n'a pas recommandé l'utilisation publique de masques en tissu en dehors des transports publics des mois de mars à septembre, suivant ainsi les conseils de l'Institut national de la santé (RIVM).

Dès le mois de juin, l'Organisation mondiale de la santé avait pourtant commencé à recommander leur utilisation dans les lieux publics lorsque la distanciation sociale était insuffisante.

Le chef du RIVM, Jaap van Dissel, avait alors répliqué qu'il n'y avait pas de preuves scientifiques convaincantes de l'efficacité des masques, émettant l'hypothèse selon laquelle leur utilisation pourrait conduire les gens à ignorer les mesures de distanciation sociale.

Cependant, le 30 septembre dernier, le gouvernement a changé d'avis et a décidé de "conseiller fortement" l'utilisation de masques dans les lieux publics très fréquentés, une recommandation qui n'a vraiment suscité l'adhésion.

En dépit des conseils du gouvernement, le site web du RIVM a souligné que tout avantage lié au port de masques en tissu serait "probablement modeste".

Pour rendre cette mesure obligatoire, le Parlement a dû adopter une loi spéciale afin de respecter les garanties constitutionnelles sur les libertés individuelles.

(Toby Sterling, version française Dagmarah Mackos, édité par Jean-Michel Bélot)