La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 594,24
    +24,57 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 958,21
    -1,82 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    26 501,60
    -157,51 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1650
    -0,0029 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 878,80
    +10,80 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    11 839,42
    +27,53 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    265,42
    +1,78 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,72
    -0,45 (-1,24 %)
     
  • DAX

    11 556,48
    -41,59 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    5 577,27
    -4,48 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 911,59
    -274,00 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 269,96
    -40,15 (-1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 107,42
    -479,18 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2951
    +0,0028 (+0,22 %)
     

Coronavirus : ces particuliers dont le pouvoir d'achat a été le plus touché par le confinement

Mathieu BRUCKMULLER
·1 min de lecture

Le confinement n’a pas eu le même impact financier pour tout le monde. Loin de là. Si ce constat avait déjà été dressé, une étude très poussée de l’Insee (1), publiée ce mercredi, vient le confirmer. Cette vaste enquête, menée conjointement avec la Drees, l’Inserm et Santé Publique France, a permis d’interroger, entre le 2 mai et le 2 juin, 135 000 personnes âgées de 15 ans ou plus, résidant hors Ehpad, maisons de retraite et prisons, en France métropolitaine, en Martinique, en Guadeloupe et à la Réunion.

Il en ressort que 23% des ménages déclarent en mai que leur situation financière s’est dégradée depuis le début du confinement. Ce constat est d’autant plus marqué que leurs revenus étaient initialement faibles. Parmi les 10% de foyers les plus pauvres, 35% ressentent une détérioration de leur situation financière, une proportion deux fois plus forte que chez les 10% de ménages les plus aisés. Parmi les ménages qui ont constaté une dégradation, 42% jugent que « leur situation financière est juste et qu’il faut faire attention » (contre 34% pour l’ensemble de la population), 27% qu’elle est « difficile » (contre 11% pour l’ensemble de la population) et 7% qu’ ils « ne peuvent pas s’en sortir sans s’endetter » (2% pour tout le monde).

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Les tarifs bancaires qui ont explosé ces dernières années
- Chez N26, c'est 2 cartes bancaires pour le prix d'une !
- Essence, électricité : ce que pèsent vraiment les taxes sur votre facture d'énergie