La bourse ferme dans 1 h 19 min
  • CAC 40

    6 582,34
    -29,16 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 100,74
    -22,39 (-0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 957,23
    +11,65 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0024 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 793,90
    +16,50 (+0,93 %)
     
  • BTC-EUR

    28 505,72
    +3 903,34 (+15,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    820,45
    +10,26 (+1,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,76
    +0,91 (+1,25 %)
     
  • DAX

    15 553,05
    -83,28 (-0,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 117,69
    +27,68 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    14 302,54
    +49,27 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 252,97
    +6,53 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 874,89
    -9,24 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 817,07
    +507,31 (+1,79 %)
     
  • GBP/USD

    1,3997
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Coronavirus : où pourra-t-on partir en vacances en Europe cet été ?

·1 min de lecture

Certains pays de l'Union européenne, très dépendants du tourisme, se sont mis en ordre de marche pour pouvoir accueillir au plus tôt les voyageurs. Au-delà des simples réouvertures, des dispositifs sont pensés pour que les touristes puissent circuler sereinement.

Les grandes destinations européennes se préparent à accueillir de nouveau les voyageurs. C'est d'ailleurs la course pour essayer d'attirer le plus de monde possible. Plusieurs pays mettent en place des dispositifs de réouverture censés sécuriser les voyages ou ont axé leur vaccination contre le Covid sur les zones et les personnes les plus exposées à l'afflux de touristes. Pour certains pays, notamment dans le sud de l'Europe, le tourisme représente une part non négligeable de l'économie et ils ne peuvent se permettre de laisser passer la saison estivale. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 8 mai

Réouvertures et certificat sanitaire

Partout, on réduit les quarantaines, on lève les restrictions de circulation entre les régions. La frontière terrestre entre l'Espagne et le Portugal est rouverte depuis déjà une semaine. Le premier ministre italien Mario Draghi a promis que dès le 15 mai, les portes de son pays se rouvriront aux visiteurs. Il n'y aura plus de quarantaine mais Rome veut instaurer un certificat sanitaire avant le reste de l'Europe.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Ce sont en effet les pays du Sud qui ont voulu sa mise en place rapide. Il doit fluidifier les déplacements, simplifier la vie des autorités et des voyageurs en évitant les problèmes de langue pour les documents. Cela signifie plus de doutes sur la fiabilité des tests PCR ou des vaccins. Les essais commencent dans une semaine. ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles