La bourse ferme dans 6 h 50 min
  • CAC 40

    6 302,25
    +15,18 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,58
    +1,59 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2032
    +0,0052 (+0,43 %)
     
  • Gold future

    1 786,00
    +5,80 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    47 479,85
    -933,61 (-1,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 299,12
    -92,59 (-6,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,12
    -0,01 (-0,02 %)
     
  • DAX

    15 453,80
    -5,95 (-0,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 034,57
    +15,04 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3889
    +0,0049 (+0,36 %)
     

Coronavirus: L'université d'Oxford suspend un essai du vaccin AstraZeneca chez les enfants

·1 min de lecture

L'université d'Oxford a décidé mardi de suspendre un essai clinique chez les enfants et les adolescents mené avec le vaccin contre le COVID-19.

(Reuters) - L'université d'Oxford a décidé mardi de suspendre un essai clinique chez les enfants et les adolescents mené avec le vaccin contre le COVID-19 développé en partenariat avec AstraZeneca, disant être dans l'attente de données supplémentaires après de rares cas de thrombose veineuse cérébrale signalés chez des adultes à la suite de l'injection du sérum.

Il y a aucun problème avec cet essai, a ajouté l'université d'Oxford, précisant attendre tout simplement l'avis de l'autorité britannique des médicaments pour poursuivre son étude.

L'université d'Oxford a dit en février vouloir mener un essai clinique sur 300 volontaires âgés de 6 à 17 ans au Royaume-Uni.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) examine actuellement de potentiels effets indésirables du vaccin d'AstraZeneca. Une porte-parole de l'autorité sanitaire européenne a indiqué ce mardi que l'EMA prévoyait de tenir une conférence de presse le 7 ou 8 avril pour exposer ses conclusions.

Dans une interview accordée au quotidien italien Il Messaggero, un responsable de l'EMA a déclaré mardi qu'un lien pouvait être établi entre le vaccin AstraZeneca contre le COVID-19 et quelques rares cas de thrombose veineuse cérébrale.

(Aishwarya Nair, Manas Mishra et Pushkala Aripaka à Bangalore; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi