La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    46 893,21
    +153,75 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Coronavirus: L'UE et Valneva ne sont pas parvenus à un accord sur les vaccins

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: L'UE ET VALNEVA NE SONT PAS PARVENUS À UN ACCORD SUR LES VACCINS

BRUXELLES (Reuters) - Valneva n'a pas rempli les conditions pour parvenir à un accord avec l'Union européenne concernant la fourniture de doses de vaccins contre le COVID-19, a déclaré jeudi un porte-parole de l'exécutif européen.

La société française de biotechnologie avait annoncé mercredi son intention de se tourner vers les Etats pour des discussions de gré à gré concernant son candidat-vaccin après l'échec des négociations avec l'UE pour des achats groupés destinés aux Etats membres.

"Lorsque des entreprises souhaitent que leurs vaccins soient intégrés à notre portefeuille de vaccins, un certain ensemble de conditions doit être respecté", a souligné le porte-parole de la Commission à l'occasion d'une conférence de presse. Il a ajouté prendre note du communiqué de Valneva.

Parmi les conditions figurent "une protection solide dans les domaines de la sécurité de la responsabilité civile, une efficacité du vaccin mais aussi des règles et des dispositions solides ou encore la livraison des vaccins", a-t-il énuméré.

"Après un an de négociations, l'entreprise n'a pas, à ce stade, réussi à remplir ces conditions, ce qui est l'une des raisons pour lesquelles nous n'avons pas encore trouvé d'accord", a-t-il expliqué.

L'UE a bouclé des discussions préliminaires avec la biotech en janvier pour la fourniture d'un maximum de 60 millions de doses de son candidat-vaccin, dont 30 millions en option.

(Francesco Guarascio et Jan Strupczewski; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)